L'hypnose au volant ou conduire sans s’en rendre compte - Actualités

Insolite

L'hypnose au volant ou conduire sans s’en rendre compte

L'hypnose au volant ou « Highway Hypnosis » en anglais, c’est le phénomène en vertu duquel on conduit un véhicule dans un état second.

3 août 2021

Est-ce qu’il vous arrive de vous rendre à destination et de ne pas vous rappeler les détails de votre conduite pour une portion du trajet ? Sachez que vous n’êtes pas seul ! Il s’agit de l’hypnose au volant ou « Highway Hypnosis » en anglais, état qui vous plonge dans vos pensées, mais qui vous permet tout de même conduire un véhicule d’une manière relativement sécuritaire. Presque tous les conducteurs l’expérimentent et curieusement, très peu d’accidents y sont attribués.

Contrairement à ce qu’on peut croire, c’est n’est pas la fatigue qui crée l’hypnose au volant. Selon des chercheurs, la monotonie de son trajet suffirait à plonger tout conducteur dans un état second, qu’on appelle aussi hypnose subliminale. Une vitesse constante et un bruit continu peuvent aussi amener cet état d’esprit, tout comme un appel téléphonique. Il est fort probablement que vous ayez un jour terminé un appel dans votre véhicule et que vous vous soyez retrouvé à chercher l’endroit où vous êtes rendu, sans vous rappeler aucunement des derniers moments de votre conduite.

En fait, l'hypnose au volant arrive souvent lorsque notre attention se détourne de la conduite du véhicule. Le conducteur a les yeux grands ouverts, il voit la route, mais son cerveau est tombé dans un état second. Un obstacle ou un événement inattendu durant votre trajet pourra, la majeure partie du temps, vous sortir de cet état afin de vous concentrer sur l’événement déclencheur.

 



Des chercheurs ont mené différentes études sur le sujet, et tous ont été fascinés de découvrir à quel point le cerveau est capable de gérer nos pensées intérieures tout en maintenant une conscience extérieure liée à la conduite d’un véhicule. Le fait qu’on puisse traiter de l’information à différents niveaux demeure une caractéristique unique des humains.

Toujours selon les études, la conduite d’un véhicule dans cet état d’hypnose se révèle tout de même moins dangereuse que de prendre le volant quand on est fatigué ou privé de sommeil. Rien à voir non plus avec la conduite d’un véhicule avec les facultés affaiblies.

La routine, la principale responsable?

Si cet état peut nous affecter, surtout quand on réalise qu’on vient de conduire pendant plusieurs minutes sans s’en rendre compte, il semble les chercheurs mentionnent que, dans la réalité, on fait des dizaines de choses au quotidien sans véritablement s’en rendre compte, ce sont des automatismes. Ce sont surtout des choses avec lesquelles nous sommes très à l’aise ou que nous faisons fréquemment comme de discuter avec une personne en cuisinant ou parler sans devoir planifier chaque mot d’avance.

Plus l’activité est ancrée dans une routine, plus nous développerons des automatismes. C’est pour ces raisons que l'hypnose au volant est beaucoup plus commune sur des trajets qu’on connaît bien, très souvent entre le travail et la maison.

La faute aux gadgets électroniques ?

On pourrait aussi blâmer toute la panoplie de gadgets électriques qui nous déresponsabilisent de la conduite d’un véhicule moderne, notamment les régulateurs de vitesse intelligents et les systèmes d’évitement de déviation de voie.

On devient de moins engagé dans la conduite, même le cerveau se met en mode conduite automatique. Difficile de s’imaginer ce que nous ferons au volant de véhicules dotés de systèmes de conduite semi-autonome.

 

POURRAIT VOUS INTÉRESSER

VIDÉO : Est-il vrai que le régulateur de vitesse d'un véhicule se désactive en touchant aux freins?

Pour plus d’informations

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer