Ford utilise des résidus de café pour fabriquer des phares - Actualités

Insolite

Ford utilise des résidus de café pour fabriquer des phares

Une façon de réutiliser une matière qui serait autrement jetée ou brûlée.

5 décembre 2019

Ford

Les constructeurs automobiles ont commencé à s’intéresser aux matériaux plus écoresponsables au cours des dernières années. Pensons notamment à BMW qui fabrique l’intérieur de la i3 avec des matériaux renouvelables. Ford, de son côté, utilise depuis peu des résidus provenant de la torréfaction du café pour fabriquer des phares, grâce à une innovation brevetée par l’Université de Guelph, en Ontario.

La matière première est la coquille du grain de café, qui est normalement rejetée lors du processus de torréfaction du café. Elle est recueillie et mélangée à du plastique et d’autres additifs, dans un environnement à haute température et à faible niveau d’oxygène, produisant ultimement un matériau solide qui peut être formé selon les besoins.

Le résultat final est un matériau 20 % plus léger qu’un plastique de qualité comparable, nécessitant 25 % moins d’énergie lors de sa fabrication. Il rencontre les exigences du constructeur pour certains plastiques normalement utilisés à quelques endroits sous le capot et dans l’habitacle.

La première application de ce nouveau matériau se fait dans les coquilles de phares installées à l’avant des Lincoln Continental. Chaque phare demande environ 382 000 écailles de grain de café pour être produite.

Afin d’obtenir la matière première servant à la fabrication de ce nouveau matériau, Ford s’est associé avec McDonald’s. Le géant de la restauration rapide produit jusqu’à 545 000 kg de résidus de écailles de grain de café par semaine, un déchet qui est normalement brûlé ou jeté dans les champs.

Une contribution canadienne

L’idée originale est survenue à l’Université de Guelph, en Ontario, alors que des chercheurs tentaient de trouver une façon de limiter l’utilisation de polymères dans la fabrication des différents plastiques. Des recherches ont été effectuées et ont éventuellement mené à un brevet impliquant les résidus de coquille de grain de café.

Les résidus fournis par McDonald’s sont acheminés à l’entreprise Competitive Green Technologies, à Lemington, en Ontario, où ils sont transformés en résine. Elle est ensuite acheminée à Plymouth, au Michigan, où les phares sont formés par l’entreprise Varroc Lighting System.

POURRAIT AUSSI VOUS INTÉRESSER

 Pierre Michaud présente le nouveau Ford Mustang Mach-E 2020

 

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer