Cette Ferrari est la voiture la plus chère vendue à une vente aux enchères de l’histoire - Actualités

Insolite

Cette Ferrari est la voiture la plus chère vendue à une vente aux enchères de l’histoire

La Ferrari GTO 1962 pilotée par Phil Hill vient de changer de mains au fil du weekend, la somme de la vente étant de 48,4 millions de dollars américains.

Vincent Aubé

27 août 2018

RM Sotheby's

Nous vous avions déjà annoncé plus tôt ce mois-ci la vente aux enchères de cette sublime Ferrari 250 GTO 1962. L’exemplaire piloté par Phil Hill – le célèbre as du volant avait utilisé la voiture pour des essais avant d’être refilée à un client en 1962 – vient d’être vendue pour la modique somme de 48,4 millions de dollars samedi dernier à la vente aux enchères organisée par RM Sotheby’s, à Monterey en Californie.

À LIRE AUSSI : Une Chrysler ST Special 1955 mythique en vente aux enchères

Cette Ferrari 250 GTO 1962 numéro de châssis 3413 est devenue du même coup la voiture la plus chère vendue à une vente aux enchères de l’histoire, la dernière à avoir changé de main étant aussi une Ferrari 250 GTO 1962. À l’époque, cette beauté italienne s’était vendue 38 millions de dollars! Une « bargain » comme on dit en bon québécois!

Rappelons qu’une Ferrari GTO a été vendue plus tôt au mois de juin pour 70 millions de dollars américains, mais celle-là faisait partie d’une vente privée. C’est ce qui explique pourquoi la voiture vendue ce weekend est considérée comme la plus chère jamais vendue à une enchère.

En plus d’être une sportive de haut niveau pour son époque, la Ferrari 250 GTO est également une rareté sur roues puisque le constructeur n’a assemblé que 36 copies du modèle. Celle vendue samedi dernier était la troisième du nom. Après son passage aux mains de Phil Hill, la 250 GTO 1962 a été vendue à Edoardo Lualdi-Gabardi, un client qui a participé à 10 épreuves, remportant neuf d’entre elles avec ladite voiture.

Le client en question a troqué sa GTO 1962 au profit d’une version 1963, transférant la première à un certain Gianni Bulgari. Ce dernier va remporter les éditions 1963 et 1964 du Targa Florio. La voiture vendue ces derniers jours a pris part à 20 courses sans jamais être endommagée. La mécanique V12 est encore celle d’origine, tout comme le reste du train roulant. La carrosserie n’est pas celle de 1962, puisque la GTO a été rhabillée par Scaglietti en 1964 avec l’édition Series II du modèle.

Pour plus d’informations

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer