Cet artiste crée un embouteillage avec une brouette et 99 téléphones intelligents - Actualités

Insolite

Cet artiste crée un embouteillage avec une brouette et 99 téléphones intelligents

Son but était de montrer l’impact que peut avoir Google Maps sur le système routier d’une ville.

4 février 2020

Simon Weckert

Plusieurs automobilistes se réjouissent des différentes applications destinées à la navigation qu’on peut obtenir pour les téléphones intelligents. Elles permettent généralement de sauver du temps en évitant les bouchons de circulation, et d’arriver à destination plus rapidement grâce à un itinéraire alternatif. Pour montrer le pouvoir que peuvent avoir ces applications sur la gestion des villes, l’artiste berlinois Simon Weckert a marché sur la rue avec une brouette contenant 99 téléphones intelligents, créant ainsi un embouteillage virtuel.

Pour ce faire, il a mis en fonction l’application Google Maps sur les 99 téléphones intelligents, qu’il a alors placé dans une brouette tout à fait conventionnelle à quatre roues. En se déplaçant lentement, à pieds, avec ladite brouette directement sur la chaussée, le signal ne pouvait être plus clair pour les services numériques de Google : 99 automobilistes se déplaçaient à une vitesse très lente sur cette route, signifiant qu’un embouteillage était en cours.

L’algorithme automatique s’est alors empressé de faire virer au rouge cette portion de la route, signifiant à quiconque qu’il était plutôt mal avisé de choisir ce tronçon. Or, à en voir les photos publiées par Simon Wackert, la rue est déserte.

 

 

Bien qu’amusante, cette expérience expose l’ascendant qu’ont pris les applications de navigation sur le contrôle de la circulation routière dans les villes achalandées. Une rue qui pouvait être parfaitement tranquille auparavant peut devenir quasiment une autoroute en quelques instants, en fonction de l’itinéraire alternatif que l’application suggère, et vice versa. C’est une des raisons qui a motivé Simon Weckert a tenter le coup.

Crédit photo : Simon Weckert

Ce n’est pas la première fois qu’une telle tentative pour réduire le trafic sur une rue spécifique est effectuée. En 2014, des banlieusards ont utilisé un stratagème similaire pour diminuer le trafic routier sur leur rue afin de retrouver leur quiétude initiale.

La ville de Los Angeles a également planché sur un projet pilote pour interdire certaines applications de rediriger le trafic sur des rues normalement considérées comme résidentielles et, surtout, non conçues pour recevoir autant d’automobiles.

 

POURRAIT VOUS INTÉRESSER

VIDÉO : Pourquoi la mise à jour d'un système de navigation coûte cher?

Pour plus d’informations

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer