Aviar R67 : mariage forcé entre une Tesla et une Mustang 67 - Actualités

Insolite

Aviar R67 : mariage forcé entre une Tesla et une Mustang 67

Ce n’est pas l’ingéniosité qui manque dans le monde de l’automobile comme en témoigne ce mariage forcé entre une Tesla Model S et une Mustang 1967.

Ce ne sont pas les idées qui manquent dans le monde de l’automobile. L’une des dernières en lice est la création de l’Aviar R67, un mariage audacieux entre une Tesla Model S et une réplique de la Mustang 1967. 

Il est probable que personne ne connaisse l’entreprise Aviar, et c’est tout à fait normal. On découvre aujourd’hui cette audacieuse entreprise russe, oui, oui, russe qui fait un mariage forcé entre une Tesla Model S et la réplique d’une Ford Mustang 1967. 

La formule d’Aviar a de quoi étonner. Le concepteur, Aleksey Rachev prend la plateforme et la technologie tout électrique d’une berline Tesla Model S à laquelle il greffe la réplique d’une carrosserie de Ford Mustang 1967. Le projet est audacieux, mais il faut admettre que le résultat est des plus spectaculaires.  

 

Si la base issue de la Model S est reprise presque intégralement, il en est autrement pour ce qui est de la carrosserie. Oubliez la vieille tôle des années 1960. On passe à l’ère moderne avec une conception presque complète des panneaux extérieurs en fibre de carbone. Afin de s’assurer de limiter au maximum l’impact du poids, Rachev n’utilise que des matériaux allégés comme l’aluminium dans la construction. La ressemblance avec une Mustang 1967 est à s’y méprendre, même si les proportions ne sont pas exactement les mêmes qu’à l’origine. On doit cet allongement de la carrosserie de la « fausse » Mustang au besoin de jumeler les dimensions de la plateforme Tesla.  

Pour la cabine, on assiste une fois de plus à un heureux mélange de la technologie d’aujourd’hui et du passé. Aviar récupère l’énorme écran de la Model S, mais il l’intégre dans une planche de bord qui adopte les traits typiques d’une Mustang des années 1960. Là encore, le résultat est stupéfiant. Bien que les images ne soient pas encore extrêmement détaillées, on constate un grand souci dans la qualité des matériaux et de la finition. 

Sur le plan technique, puisque la technologie vient entièrement de Tesla, on s’assure d’une grande fiabilité mécanique. Les performances sont aussi au rendez-vous. Utilisant la motorisation de la 100D, on obtient une pile de 100 kilowattheures. La puissance monte toutefois à 840 chevaux et elle est transmise aux quatre roues. Cette Mustang unique a donc un rouage intégral. Le temps d’accélération n’est que de 2,2 secondes pour le 0 à 100 kilomètres/heure. Quant à l’autonomie, elle est fidèle à ce qu’on connaît de Tesla avec plus de 500 kilomètres.

Pour l’instant, pas un mot sur le prix du bolide, mais on suppose allègrement qu’il ne conviendra pas à toutes les bourses. Encore plus triste, les probabilités que l’Aviar R67 soit offerte au Canada sont inexistantes. Dommage. 

POURRAIT VOUS INTÉRESSER

VIDÉO: Le Ford Bronco Sport 2021 en action

Tags associés: Véhicules électriques, Voitures électriques, Auto électrique, Autonomie, Batteries, EV

Pour plus d’informations

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer