Mazda se lance finalement dans l’électrification - Actualités

Environnement

Mazda se lance finalement dans l’électrification

Critiqué par la presse automobile et les consommateurs pendant des années, Mazda arrive finalement dans l’univers de la voiture électrique.

Mazda

Le constructeur japonais s’est-il fait prendre les culottes baissées? Devant l’absence totale de voitures électriques au sein de sa gamme, on pourrait croire que oui. Alors que Mazda visait la continuation des moteurs thermiques, il n’a misé que sur cette vieille technologie en délaissant complètement l’électrification. Mais maintenant qu’il est de plus en plus clair que l’avenir de l’automobile passe par l’électrique, le fabricant n’a plus le choix de se mettre au pas.

Bien que l’on puisse penser que Mazda ira tout simplement récupérer la technologie hybride et électrique de Toyota – comme l’a fait Subaru –, il n’en est rien. Mazda annonce terminer le développement de sa propre technologie électrique. D’ailleurs, cette vague d’électrification passera d’abord par une voiture 100 % électrique dès 2020, puis les hybrides et hybrides enfichables se joindront à la gamme à partir de 2021 et 2022.

À LIRE AUSSI : Mazda préparerait 2 moteurs 6 cylindres en ligne

En plus de sa motorisation, cette première auto électrique signée Mazda aura droit à sa propre plateforme. Cela veut dire qu’il ne s’agira pas d’une Mazda3 électrifiée, mais bien d’un produit unique à part entière. Donc la question qui nous brûle tous les lèvres : quelle forme aura ce véhicule?

Pour l’instant, Mazda demeure coi quant à l’orientation voulue. Une citadine, une berline compacte, un VUS : toutes ces suppositions pourraient être la bonne. Mazda espère lancer ce VÉ dès 2020, mais les probabilités qu’on le reçoive chez nous en même temps sont très limitées. De toute évidence, une commercialisation en Europe sera favorisée, avant tout pour répondre le plus rapidement possible à leurs restrictions d’émissions polluantes. Car malgré les innovations apportées à ses moteurs à essence, Mazda n’est pas conforme aux normes européennes. Et encore une fois, l’Amérique du Nord devra patienter.

À LIRE AUSSI : Mazda : encore un retard de SkyActiv pour l’Amérique

Toujours dans une optique d’électrification, Mazda annonce que son nouveau moteur SkyActiv-X pourra se marier à une forme d’hybridation, même rechargeable. Dans le cas de ces motorisations, la mise en marché est repoussée à 2021 et 2022.

Bien évidemment, ces dates annoncées reflètent les objectifs de Mazda, pas nécessairement la réalité. Il suffit de parler du moteur diesel SkyActiv-D ou encore du SkyActiv-X pour convenir qu’entre la date communiquée par Mazda et la disponibilité réelle, il y a tout un monde. Nous devrons patienter avant de voir le fruit de ces initiatives, mais au moins on peut se réjouir que Mazda se commette à l’électromobilité.

POURRAIT AUSSI VOUS INTÉRESSER :

   
               
Tags associés: Véhicules électriques, Voitures électriques, Auto électrique
Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer