Les véhicules dits silencieux vendus aux É-U devront faire du bruit d'ici 2020 - Actualités

Environnement

Les véhicules dits silencieux vendus aux É-U devront faire du bruit d'ici 2020

Cette nouvelle réglementation permettrait d'éviter environ 2 400 blessures annuellement.

Samuel Lessard

27 février 2018

Volkswagen

Le Département américain des Transports a finalement statué sur les règles entourant l’obligation des véhicules dits silencieux, comme les voitures électriques et hybrides, à émettre un son lorsqu’ils circulent à basse vitesse. Ce bruit vise à prévenir les piétons, les cyclistes et les personnes mal voyantes qu’un véhicule dit silencieux approche.

La règle s’applique aux véhicules qui seront produits dans les années à venir. Cela signifie que les manufacturiers devront ajouter un haut-parleur à l’épreuve de l’eau qui s’activera à l’instant où la voiture entre en mouvement et qui émettra un son jusqu’à l’atteinte d’une vitesse de 30 km/h.

Au-delà de cette vitesse, les bruits éoliens et le bruit des pneus, de même que d’autres facteurs, rendent non-obligatoire l’émission d’un son à l’extérieur de la voiture, selon les dires d’un représentant du Département américain des Transports.

L’ajout de ce dispositif sur les voitures dites silencieuses circulant déjà sur les routes américaines se fera progressivement. D’ici le mois de septembre 2019, 50% des véhicules électriques devront en être munis alors que la modification de tous les véhicules doit être complétée pour le mois de septembre 2020.

La National Highway Trafic Safety Administration (NHTSA) estime que cette nouvelle réglementation coûtera environ 40 millions de dollars américains à l’industrie automobile. Elle avance toutefois qu’environ 2 400 blessures seront évitées avec ce dispositif, occasionnant un bénéfice financier annuel de 250 à 320 millions de dollars.

Aux États-Unis, environ 125 000 personnes sont blessées annuellement dans un accident de la route. La NHTSA a évalué que le risque de collision entre un piéton et un véhicule dit silencieux était 19 % plus élevé qu’avec un véhicule à moteur thermique traditionnel.

Rappelons que les premiers balbutiements de cette réglementation se sont fait sentir en 2010 lorsque les premières demandes officielles ont été adressées au Congrès. Les règles officielles arrivent plus de 4 ans après l’échéancier initial, qui était prévu en janvier 2014.

Il n’y a aucune indication à l’effet que les véhicules électriques et hybrides vendus au Canada seront aussi équipés de ce dispositif.

Tag associé: Véhicules électriques

Pour plus d’informations

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer