Le président Trump veut couper la subvention de 7 500 $ sur les électriques - Actualités

Environnement

Le président Trump veut couper la subvention de 7 500 $ sur les électriques

Le plan budgétaire de 2020 annoncé par la Maison-Blanche pourrait mener à l'abolition de plusieurs programmes d'aide, dont les subventions aux voitures électriques.

Reuters

Un peu partout dans le monde, les gouvernements contribuent à l’expansion de la mise en marché des véhicules électriques avec des subventions incitatives. De cette manière, les gouvernements incluant celui du Québec accordent, sous différentes formes, des rabais qui permettent de diminuer la facture associée à l’acquisition d’une voiture électrique. Bien que ces programmes existent depuis quelques années, leur survie est plus que jamais mise à mal. Après le premier ministre de l’Ontario Doug Ford, c’est maintenant au tour du président américain Donal Trump de jongler avec l’idée d’abolir le crédit de taxe de 7 500 $ inscrit au programme national.  

À VOIR AUSSI : Est-ce que le Québec va perdre les subventions pour les voitures électriques?

Cette information découle de la direction apparente du budget 2020 annoncé par le gouvernement américain. Dans le plan financier baptisé A Budget for a Better America, le directeur du Bureau de la gestion et du budget de la Maison-Blanche Russell Vought inclut le retrait des subventions pour l’achat de voitures électriques au sein d’un projet omnibus de réduction des dépenses.

L’administration, de même que plusieurs représentants républicains, estiment que le programme d’aide est destiné aux riches et qu’eux seuls en bénéficient, alors qu’ils auraient les moyens de payer l’ensemble de la facture. Suivant les dogmes peu écologiques du président Trump, l’ensemble du projet budgétaire de la Maison-Blanche vise une économie de 2,7 milliards de dollars jusqu’en 2024.

En se basant sur des chiffres réels, l’agence de presse Reuters affirme que le programme de crédit d’impôt fédéral sur les voitures électriques a coûté 375 millions de dollars en 2016 suite aux 57 066 demandes de la part du public. Bien sûr, l’augmentation des ventes de véhicules électriques mettra une pression additionnelle sur l’état financier puisque Reuters rappelle que les coûts du programme d’aide sont estimés à 7,5 milliards pour la période 2018 à 2022.

Bien que cette abolition soit une volonté réelle de l’administration Trump, l’approbation budgétaire ne passe pas par la Maison-Blanche, mais bien par le Congrès, où à la Chambre de représentants les démocrates sont majoritaires. À moins que ce sujet ne soit inclus dans d’âpres joutes politiques, le programme a encore des chances de survivre.         

Tags associés: Véhicules électriques, Rabais gouvernemental, Environnement
Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer