290M$ pour les propriétaires canadiens de V6 3,0 litres TDI - Actualités

Environnement

290M$ pour les propriétaires canadiens de V6 3,0 litres TDI

L'entente, rédigée en janvier dernier et entérinée jeudi dernier, permettra aux propriétaires canadiens d'obtenir une compensation variant de 1 582 à 10 000 $.

Samuel Lessard

23 avril 2018

Audi

Plus de deux ans et demi après l’éclatement du scandale VW, un juge de la Cour supérieure de l’Ontario a approuvé une entente négociée en janvier dernier pour le dédommagement des propriétaires de véhicules Audi, Volkswagen et Porsche munis du moteur V6 3,0 litres TDI. Le règlement prévoit un dédommagement total de 290 millions de dollars canadiens (229M USD) de même qu’une amende civile de 2 millions de dollars.

À LIRE AUSSI : Premier contact avec la Volkswagen Jetta 2019

Les clients sont classés en deux catégories en fonction de l’année du véhicule qu’ils possèdent, ce qui influe également sur le type de compensation à laquelle ils ont droit.

Ceux qui ont acheté ou loué un Audi Q7 ou un Volkswagen Touareg munis du moteur de première génération, c’est-à-dire de l’année-modèle 2009 à 2012, pourront recevoir une compensation financière en argent comptant ainsi qu’une proposition de rachat de leur véhicule, une offre de fin anticipée de leur bail de location ou une mise à jour du système antipollution dans le but de réduire les émissions polluantes. Notons cependant que, malgré la mise à jour, ces véhicules ne seront toujours pas conformes aux normes en vigueur. C’est la raison pour laquelle les véhicules peuvent être rachetés par le constructeur. Environ 5 000 véhicules de cette première génération se trouvent actuellement au Canada.

Les propriétaires ou locataires des véhicules de l’année 2013 et plus récents, ce qui comprend les Audi A6, A7, A8, Q5 et Q7, le Porsche Cayenne et le Volkswagen Touareg, ne recevront qu’une compensation financière en argent comptant. Au Canada, environ 15 000 consommateurs sont touchés. Pour recevoir le paiement, il faut que la mise à jour du système antipollution ait été effectuée, ce qui rendra les véhicules conformes aux normes actuelles.

Réparation débutée

Les paiements en argent comptant oscilleront entre 1 582 $ et 10 000 $ en fonction du modèle, de l’âge et du statut de possession (location ou achat) du véhicule. À la lumière de l’information contenue sur le site du constructeur Volkswagen dédié au scandale, les propriétaires qui ont vendu leur véhicule après le 17 janvier 2018 sont toutefois exclus de l’entente.

Certains clients propriétaires de véhicules du groupe VW munis du moteur V6 3,0 litres diesel de seconde génération ont déjà reçu la lettre du constructeur les invitant à procéder à la mise à jour de leur véhicule directement chez le concessionnaire. La réparation a été approuvée à la fin de l’année 2017 par les autorités américaines. La garantie du système antipollution est également prolongée.

Pour ce qui est des véhicules de première génération, la solution pour la mise à jour se fait toujours attendre.

Rappelons qu’en 2016, Volkswagen a consenti à débourser la somme de 2,06 milliards de dollars en vertu de l’entente intervenue avec les clients propriétaires de véhicules à moteur 4 cylindres 2,0 litres au Canada. Cette entente inclut le rachat des véhicules admissibles de même que le dédommagement des propriétaires.

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer