Voiture à l’eau salée : Quant e-Sportlimousine - Actualités

Archive

Voiture à l’eau salée : Quant e-Sportlimousine

Voiture à l’eau salée : Quant e-Sportlimousine

Marie-Eve Côté

22 septembre 2014

Depuis que le prix d’essence a monté en flèche il y a maintenant plusieurs années de cela, les chercheurs se sont mis au boulot et les prototypes de toute sorte fonctionnant avec un autre type de carburant se sont mis à apparaitre. Les voitures électriques se sont donc manifestées et représenteraient même, à ce jour, l’avenir de l’automobile. On compte également sur l’hydrogène, le propane, etc., et dernièrement, un tout nouveau prototype a vu le jour et il fait particulièrement jaser... C’est que son mode de propulsion n’avait encore jamais été vu ni proposé pour une voiture. Qu’est ce que c’est? Eh oui, une voiture à l’eau salée…

Tout juste homologuée
Ce prototype baptisé Quant e-Sportlimousine et fonctionnant grâce à l’eau salée est le projet de l’entreprise suisse NanoFlowCell. En plus d’étonner par son mode de fonctionnement, cette voiture serait également plus performante que les véhicules électriques. En fait, on dit chez NanoFlowCell que la voiture serait dotée de quelque 920 chevaux, roulerait jusqu’à 350 km/heure et ne prendrait que 2,3 secondes pour franchir le cap de 0 à 100 km/h. De plus, l’autonomie serait de plusieurs centaines de kilomètres. Cette Quant e-Sportlimousine avait d’ailleurs été présentée lors du dernier Salon de l’auto de Genève l’an dernier, mais elle vient tout juste de recevoir, enfin, l’autorisation de rouler sur les routes européennes sans problèmes.

Comment ça fonctionne?

Bien que le fonctionnement de cette motorisation fonctionnant à base d’eau salée ne soit pas encore expliqué intégralement par les ingénieurs de l’entreprise suisse, on comprend tout de même que ceci ressemble quelque peu au principe d’une motorisation fonctionnant avec des piles à combustible à hydrogène. Le liquide est toutefois, dans ce cas-ci, de l’eau salée. Puis, en passant à travers une membrane spéciale, une réaction chimique se fait et l’électricité est ainsi créée. L’électricité est ensuite stockée et peut donc faire avancer le véhicule. De plus, les batteries seraient capables de stocker jusqu’à 5 fois plus d’énergies que les batteries lithium-ion des voitures électriques.

L’avenir de cette voiture est encore incertain et les couts de production seraient astronomiques. Mais, cette technologie révolutionnera peut-être le domaine de l’automobile, qui sait! Alors, y croyez-vous?

Pour plus d’informations

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer