Vague de rappels en vue chez GM - Actualités

Archive

Vague de rappels en vue chez GM

Vague de rappels en vue chez GM

Daniel Rufiange

22 juillet 2016

Hier, deux nouvelles concernant d’importants rappels ont touché GM. L’une, qui implique quelque 320 000 véhicules, est confirmée. La deuxième, qui vise 4,3 millions d’unités, pourrait l’être sous peu.

La première touche le modèle Impala produit en 2009 et 2010. Voici ce qui en découle à son sujet.

Un peu plus tôt cette année, un employé de GM a soumis un rapport à propos d’un problème de sécurité potentiel. Ledit rapport fait mention d’une intermittence dans le fonctionnement des indicateurs du tableau de bord. Celle-ci peut empêcher le bon fonctionnement du système de détection des passagers avant. En cas d’accident, les coussins gonflables ne se déploieraient pas.

Une enquête a démontré que dans le passé, GM avait identifié ce genre de problème dont l’origine est une couette de fils qui s’use par frottement. Ces fils sont entre autres responsables du système de détection des passagers. La première alarme a été sonnée lors de la production de modèles au début de l’année 2010. La compagnie avait alors décidé d’ajouter un ruban résistant à l’abrasion afin de prévenir l’usure des fils en question.

Le problème, c’est que les véhicules construits avant le 10 février 2010 n’ont jamais reçu ce ruban protecteur.

Sur ces derniers, le frottement des fils peut entraîner un problème électrique qui causerait un court-circuit dans le système de coussins gonflables. Le cas échéant, la présence d’une personne sur le siège du passager ne serait pas détectée. En de rares occasions, le problème peut s’étendre au tableau de bord (problème d’intermittence remarqué par l’employé de GM) et aussi toucher le senseur pour le siège du conducteur. Pour remédier à la situation, les concessionnaires vont tout simplement installer un ruban protecteur autour des fils en question.

Au total, quelque 309 000 Chevrolet Impala des années 2009 et 2010 sont visées par ce rappel. Du nombre, 17 000 sont en circulation au Canada.

Le deuxième bulletin de service pourrait quant à lui toucher plus de 4,3 millions de véhicules. Il se rapporte une fois de plus aux coussins gonflables, à la différence qu'en cette occasion, c’est le fournisseur Tanaka qui est en cause.

Le problème, c’est qu’on n’est pas certains qu’il y a un… problème. GM a remarqué des irrégularités dans l’opinion qu’a la National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA) des cousins Tanaka utilisés dans les véhicules neufs.

L’enquête visant à déterminer s’il y a effectivement un problème est en cours. GM devra quant à elle faire la preuve que ses véhicules sont sécuritaires. En cas d’échec de ce côté, on procédera au rappel des quelque 4,3 millions de véhicules touchés par cette affaire.

Pour plus d’informations

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer