Usine GM d’Oshawa : vers une grève mardi prochain? - Actualités

Archive

Usine GM d’Oshawa : vers une grève mardi prochain?

Usine GM d’Oshawa : vers une grève mardi prochain?

Daniel Rufiange

15 septembre 2016

Le 12 août dernier, nous vous rapportions que l’avenir de l’usine GM d’Oshawa, en Ontario, était en jeu. En fait, son avenir se trouve intimement lié aux négociations entre Unifor, le syndicat qui représente les intérêts des travailleurs canadiens de l’automobile, et les trois grands constructeurs américains.

La date limite pour en arriver à une entente a été fixée au 19 septembre prochain, à 23 h 59.

En date d’aujourd’hui, c’est l’impasse dans les négociations. Hier, les deux parties se sont fait entendre pour faire valoir leurs positions respectives.

Dans le cas du syndicat, le message du président Jerry Dias est clair : ce sera la grève ou une entente, point final. Il n’est pas question de repousser la date butoir.

Et le syndicat a choisi GM pour établir les bases d’un partenariat. Ce dernier pourra ensuite orienter les discussions en vue de la conclusion d’un accord avec Ford et FCA (Fiat Chrysler Automobiles).

Le cœur des présentes négociations concerne l’avenir de l’usine d’Oshawa ainsi que celle de St-Catharines, en Ontario, où sont fabriqués des moteurs et des transmissions. Le syndicat veut que GM offre des garanties quant à la planification de la production au-delà de l’année 2019; pour l’instant, l’entreprise n’a aucun plan concernant la fabrication de modèles au Canada au-delà de cette date. Chez GM, on ne veut pas s’engager en ce sens avant de savoir quels seront les coûts reliés à la nouvelle entente avec les travailleurs.

« On se dirige vers une grève », a déclaré Jerry Dias hier. Il a cependant vite nuancé ses propos en disant que les deux parties avaient encore du temps et que d’intenses rondes de négociations étaient à prévoir au cours des prochains jours. « Ce qui est clair, a-t-il ajouté, c’est que nous ne ferons aucun compromis pour des raisons économiques; cela ne servirait à rien d’avoir de meilleures conditions maintenant pour voir l’usiner fermer dans trois ans. »

Chez GM, on a été moins loquace en se contentant de dire qu’on souhaitait en arriver à une entente qui sera bénéfique pour les deux parties.

Unifor peut depuis hier compter sur l’appui du syndicat américain des travailleurs de l’automobile, l’UAW (United Auto Workers), qui se range derrière le combat des salariés canadiens. Le groupe n’a cependant pas spécifié s’il était pour maintenir la production aux niveaux actuels plutôt que de l’augmenter si GM devait se trouver aux prises avec une baisse de productivité en raison d’une grève canadienne.

Au total, quelque 4000 travailleurs sont touchés par la présente ronde de négociation, dont 2400 à l’usine d’Oshawa où sont fabriqués les Buick Regal, Cadillac XTS, Chevrolet Impala et Chevrolet Equinox. À l’usine de St-Catharines, des moteurs V6 et V8 ainsi que des transmissions utilisées dans une douzaine de modèles de la famille y sont assemblés.

À lire également : 

GM investit dans la conduite autonome... en Ontario

Montréal-Québec avec la Chevrolet Bolt EV, c'est possible

Pour plus d’informations

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer