Une première canadienne à Montréal pour le Discovery Sport - Actualités

Archive

Une première canadienne à Montréal pour le Discovery Sport

Une première canadienne à Montréal pour le Discovery Sport

Gilles Olivier

14 janvier 2015

Une fois de plus, le Salon de l’Auto de Montréal fait place à une bonne quarantaine de nouveaux véhicules, dont plusieurs modèles dévoilés en grande première canadienne, voire en première Nord-Américaine.

Parmi ceux-ci, nous retrouvons l’élégant Land Rover Discovery Sport qui vient se joindre aux Land Rover LR2, LR4, Range Rover Evoque, Range Rover et Range Rover Sport.

Il a été conçu et développé au Land Rover Development Centre situé au Royaume-Uni. Il est assemblé à l’usine britannique de Halewood.

Le Discovery Sport
Chez Land Rover, le nouveau véhicule vient se positionner entre les modèles LR2 et LR4, alors que plusieurs pensaient qu’il allait remplacer le LR4 de conception vieillissante.

Toutefois, on va vite se rende compte que le Discovery Sport va jeter beaucoup d’ombre sur ces deux modèles, parce qu’il est nettement plus attrayant, plus moderne et surtout plus branché, tandis que ses dimensions sont à mi-chemin entre celles des LR2 et LR4.

Extérieurement, le style Land Rover se révèle par son capot en forme de coquille de palourde et surtout par sa calandre à deux barres distinctives à mailles hexagonales.

Les phares halogènes sont de série, tandis que des optiques au xénon à DEL sont offertes, moyennant un léger supplément.  

L’intérieur typiquement Land Rover
C’est un VUS de très haut de gamme qui regroupe trois rangées de sièges pour mieux accueillir sept passagers, en plus d’offrir de maints espaces de rangement et une grande polyvalence pour un tel véhicule.

Bien qu’il soit de format compact, le Discovery Sport offre tout de même un habitacle très spacieux et surtout des plus luxueux, au point de mériter de porter la griffe de la marque anglaise.

Il est aussi très silencieux grâce à la présence d’un pare-brise stratifié acoustique, jumelé aux caractéristiques aérodynamiques du véhicule.

Le Land Rover Discovery Sport soigne bien ses occupants, notamment ceux qui ont pris place dans la deuxième rangée de sièges qui sont légèrement relevés, afin qu’ils puissent bénéficier d’une meilleure visibilité et de plus grands dégagements.

Sa planche de bord typiquement Land Rover fait place à un écran TFT de 5 pouces, par où passent une multitude d’informations.

Pour plus de polyvalence et offrir plus d’espaces de chargement, il est possible d’abaisser les sièges des deuxième et troisième rangées. Il regroupe également maints espaces de rangement.

Le moteur du Range Rover Evoque
Sous le capot du Discovery Sport, nous retrouvons un moteur quatre cylindres de 2,0 litres, turbocompressé, qui délivre une puissance de 250 chevaux et un couple de 250 lb-pi.

Le tout associé à une transmission automatique à neuf rapports.

Évidemment à traction intégrale
Son système de traction intégrale intelligent à prise constante fait varier en permanence le couple entre les ponts avant et arrière, afin d’offrir une excellente adhérence sur toutes les surfaces.

De nombreux aides à la conduite
À l’instar de ses principaux rivaux, il comprend de série ou en option, de nombreux systèmes d’aide à la conduite, tels:
-    système de stationnement automatique Park Assist;
-    système d’avertissement de sortie de voie;
-    système de reconnaissance de la signalisation;
-    un dispositif de stabilisation de la remorque;
-    des feux de route automatique;
-    des essuie-glaces à capteur de pluie.

Pour plus d’informations

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer