Uber veut des taxis volants d’ici 2020 - Actualités

Archive

Uber veut des taxis volants d’ici 2020

Uber veut des taxis volants d’ici 2020

Luc-Olivier Chamberland

27 avril 2017

Uber, que l’on aime ou pas, a complètement révolutionné l’industrie du taxi depuis quelques années. Avec sa croissance constante, on est maintenant prêt à passer à l’étape fantastique suivante. À l’image des « Jetsen », Uber rêve de « voitures » volantes pour mieux desservir ses clients. Bien que pour le moment, on ne soit qu’au stade des études, il y a de fortes chances que cette utopie devienne réalité plus tôt que tard. Uber vise 2020 pour la mise en fonction de cette nouvelle gamme de « produits », les taxis volants.

Jeff Holden, le chef des produits Uber, a confirmé lors d’une rencontre à Dallas au Texas que l’entreprise travaille d’arrachepied pour mettre ce projet de l’avant. Évidemment, le déploiement de cette innovante technologie ne sera pas à grande échelle à ses débuts. Uber vise une commercialisation pour 2020 uniquement dans les villes de Dallas et à Dubaï.

Selon les études en cours, on cite en exemple un trajet entre San Francisco et San Jose, un parcours en automobile de plus de 2 heures qui pourrait se faire en 15 minutes. Étant dans les airs, on évite toute notion d’embouteillage et de travaux de construction. Fait impressionnant, Uber estime que les prix « aériens » ne seront pas plus onéreux que sur terre. Uber avance déjà une tarification de 1.32$ par mile parcouru.

Selon les propos de Holden, plusieurs entreprises devront participer au projet, notamment les villes qui devront permettre l’ouverture de leurs espaces aériens. Les agences gouvernementales devront aussi contribuer pour assouplir les règlementations en matière de trafic aérien. Sur le plan technique, Uber insiste sur le fait que les véhicules devront tous être 100% électriques, libres de toute émission et surtout offrir le silence nécessaire pour éviter de perturber leur environnement.

Bien que ces informations soient toujours embryonnaires, l’élaboration des aéronefs demandera l’ingéniosité des constructeurs. Selon Holden, des fabricants tels que Aurora, Pipistel, Mooney Embraer et même Bell Helicopter, présent sur la rive nord de Montréal, ont été sollicités pour participer au projet. Uber espère être en mesure de lancer officiellement ce nouveau « produit » dès 2020, plus particulièrement à Dubaï dans le cadre de l’Expo universelle.

Pour plus d’informations

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer