TOKYO : Mazda présente le concept KAI - Actualités

Archive

TOKYO : Mazda présente le concept KAI

TOKYO : Mazda présente le concept KAI

Antoine Joubert

25 octobre 2017

À l’occasion du Salon International de l’Auto de Tokyo, Mazda présente le concept KAI, une compacte à cinq portes, précurseur de ce que nous servira la future Mazda3 Sport. Cette information nous a d’ailleurs été confirmée par Kiyoshi Fujiiwara, chef exécutif international de la marque.

Le concept Mazda KAI qui signifie en japonais « pionnier », démontre d’abord la voie que prendra le constructeur dans les prochaines années avec l’ensemble de ses modèles. On se rappelle que l’objectif initié avec la philosophie KODO en 2010 (avec le concept Shinari), était de créer des lignes donnant l’impression d’une voiture toujours en mouvement. Or, on souhaite désormais aussi avec allier puissance et grande beauté, dans ce cas-ci dans un format compact, ce qui n’est pas tâche facile. Les designers de Mazda poussent donc l’exercice un peu plus loin en créant ici un concept sur lequel le jeu de lumière n’est jamais stable. Selon l’angle sous lequel on observe le véhicule, les lignes sont ainsi en mouvement constant.

Quelques détails intéressants à retenir de ce concept? L’intégration magnifique des pots d’échappement, la forme particulièrement élégante des feux arrière que l’on reprend également sur le concept Vision Coupe, ainsi que le pavillon partiellement vitré, visant à illuminer l’habitacle de belle façon. Attendez-vous à ce que ces éléments soient retenus sur les futurs modèles de production.

L’habitacle très épuré vise quant à lui à refléter une sensation d’espace et de pureté. Mis à part l’instrumentation et les bouches de ventilation, toutes concentrées face au conducteur, l’habitacle se veut d’une grande sobriété. L’impression de vitesse y est palpable de par la forme particulière de la planche de bord, de la console et des panneaux de portière. Remarquez d’ailleurs l’absence de la désormais traditionnelle « tablette » servant d’écran central, dont Mazda souhaite se défaire. À noter que Mazda travaille également à augmenter le volume habitable de ses voitures tout en conservant des proportions stylistes uniques (cabine reculée, long museau plongeant), ce qui rend l’exercice plus ardu.

Sur le plan technologique, le concept KAI adopte la philosophie SKYACTIV de nouvelle génération, visant à offrir une conduite à la fois plus inspirée et sans effort. Le châssis vise donc à offrir une conduite plus naturelle où les transferts de masse sont moins perceptibles. De ce fait, on crée une interaction entre différentes pièces maîtresses du châssis de façon à contrôler plus efficacement le transfert d’énergie. Cela permettrait également de réduire les bruits ambiants et les vibrations, afin d’offrir une conduite plus raffinée. Cette philosophie inclut même un remodelage marqué de l’assise des sièges afin que les occupants puissent obtenir une position plus naturelle.

La prochaine Mazda3, qui découlera de ce concept, aura également droit à l’application de la nouvelle motorisation de Mazda baptisée SKYACTIV-X, laquelle est intégrée sous le capot de notre sujet. Essentiellement, cette mécanique adopte une nouvelle formule d’allumage par compression, commandée par étincelle, ce qui permettrait de bénéficier d’une grande puissance à haut régime, mais aussi d’un immense couple à bas régime, à la façon des moteurs diesel. Cette méthode d’allumage octroie un mélange air-essence très pauvre, ce qui conséquemment, permet de réduire de façon significative la consommation d’essence. Mazda fait état d’une réponse à l’accélération et d’un couple qui, selon l’application, pourrait être supérieur de 10% à 30% par rapport au moteur SKYACTIV-G actuel.

Terminons en mentionnant que cette technologie, tant mécanique que structurelle, s’adapte sans problème au mariage de la traction intégrale, qui sera fort probablement offerte sur la prochaine génération de la Mazda3, en sol canadien. À suivre…
 

Pour plus d’informations

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer