Tesla Model 3 : après la folie, la réalité - Actualités

Archive

Tesla Model 3 : après la folie, la réalité

Tesla Model 3 : après la folie, la réalité

Daniel Rufiange

1 avril 2016

Hier, nous vous entretenions à propos de la journée complètement folle vécue autour des installations de Tesla Montréal, alors que des centaines de personnes ont bravé la pluie afin de faire la file pour réserver leur exemplaire de la nouvelle Model 3 de Tesla.

Enfin, la voiture électrique tant attendue et promise par Elon Musk, le fondateur de l’entreprise, était sur le point de faire ses débuts. L’événement s’est finalement produit en soirée, hier.

Aujourd’hui, après le rêve et un brin de folie, c’est le retour à la réalité. Voyons d’abord ce qui en est à propos de cette voiture, mais aussi ce qui attend concrètement les quelque 115 000 personnes qui ont réservé un exemplaire dans les 24 heures précédant la présentation et tous les autres qui comptent le faire au cours des prochains jours, semaines et mois.

Le bolide
Esthétiquement, la Model 3 passe le test. Tout en conservant l’ADN de la marque au niveau du design, on ne nous a pas présenté une simple version réduite à la sécheuse de la Model S.

La nouvelle venue pourra accueillir confortablement cinq personnes et les premiers chiffres avancés concernant son autonomie établissent cette dernière à 215 milles, soit 346 km.

Sans qu’Elon Musk nous fasse part de données supplémentaires concernant la puissance du véhicule lors de son allocution d’hier, effectuée devant une foule conquise d’avance, un temps d’environ six secondes a été avancé pour la marque jalon du 0-100 km/h. Ce qui a été promis, c’est que des versions encore plus performantes de la Model 3 verraient aussi le jour.

Une Tesla performante? On s’en doutait déjà.

Au niveau des batteries, là aussi, les données livrées sont demeurées sommaires. La Model 3 utilisera des piles au lithium-ion qui seront produites dans les nouvelles super usines de Tesla et la nouvelle venue sera livrée de série avec l’équipement requis pour le super chargement.

À ce sujet, le gourou de Tesla a promis que le nombre de stations permettant le super chargement (qui s’effectue beaucoup plus rapidement) allait augmenter de façon considérable au cours de la prochaine année.

Enfin, sur le plan de la sécurité, la présentation d’hier nous a appris que la Model 3 serait servie avec la technologie de pilotage automatique et qu’elle respecterait les plus strictes normes en matière de sécurité.

Le prix, comme les rumeurs le prévoyaient, sera de 35 000 $ US, avant les remises incitatives offertes par les différents paliers de gouvernement.

Les premiers exemplaires devraient être produits lors du dernier trimestre de 2017.

La réalité
Nul doute, l’engouement autour de l’arrivée de cette Model 3 est fascinant. C’était vrai hier et ce l’est toujours aujourd’hui. Cependant, il est de notre devoir de regarder ce que l’autre côté de la médaille nous montre.

Malgré des succès incroyables depuis ses débuts et le fait que ses pratiques visent à changer le monde (ce qui n’est pas banal en soi), Tesla n’est pas sans reproches et les récentes actions de la compagnie cachent peut-être une réalité inquiétante.

Dans un premier temps, concernant la possibilité pour les consommateurs de réserver un modèle qu’ils n’avaient pas encore vu et qui ne sera pas disponible avant au moins deux ans, il faut souligner le caractère inhabituel de cette façon de faire. Qu’est-ce que cela signifie? D’abord que Tesla souhaite damner le pion à ses rivaux, notamment Chevrolet et sa future Bolt, en générant un intérêt monstre autour de SON modèle. Cependant, ça cache aussi le fait que l’entreprise a un besoin criant d’argent.

Ce n’est pas un secret de polichinelle, le développement de l’utilitaire Model X a coûté cher; très cher. Certains analystes racontent que les liquidités de l’entreprise auraient chuté sous le milliard de dollars. Avec la production d’une nouvelle voiture en vue, et la promesse d’augmenter le nombre de stations de super recharge, la colonne des dépenses de la compagnie est appelée à croître au cours des prochaines années.

En revanche, l’engouement suscité par l’arrivée du nouveau modèle pourrait favoriser l’afflux de nouveaux investisseurs via l’émission de nouvelles actions. La façon de faire de Tesla pourrait aussi rassurer ceux déjà engagés.

Avant l’ouverture des marchés ce matin, déjà, l’action de l’entreprise avait fait un bon de 9 %. Elle s’établissait à 229.77 $ hier et se chiffrait à 246 $ aux premières heures de ce 1er avril.

Le dépassement des prévisions de commandes, établies à environ 55 000 unités, est en partie responsable de cette hausse importante. Il est prévu que la demande va se poursuivre à un rythme intéressant au cours des prochaines semaines. Déjà, depuis l’annonce des 115 000 unités d’hier, 15 000 autres ont été réservées depuis.

Il est important de mettre ce chiffre en perspective. Au mois de décembre dernier, les ventes totales de modèles Tesla depuis 2003 s’établissaient à un peu moins de 110 000 exemplaires. En une journée, l’entreprise vient de potentiellement doubler ses ventes.

Ces dernières données sont plus rassurantes qu’inquiétantes. Dans les faits, Tesla joue son avenir avec la Model 3. Si elle n’arrive pas à livrer la marchandise, elle pourrait subir un coup fatal.

En terminant, deux autres points sont à surveiller. Dans un premier temps, la qualité et la fiabilité des produits. Déjà, le dossier des modèles existants n’est pas sans tache. En augmentant substantiellement la production, l’entreprise s’expose à encore plus de problèmes si elle ne ressert pas ses propres contrôles de qualité. Puis, les fameux crédits de 7500 $ offerts chez nos voisins du sud à l’achat d’une Tesla concernent les 200 000 premiers modèles produits par la compagnie. Il est clair qu’au début de 2018, à l’arrivée de la Model 3, on arrivera à l’expiration de ces derniers, à moins qu’une nouvelle entente ne soit conclue.

Voilà pourquoi, entre autres, certains ont fait la file pour être les premiers à réserver un modèle. Cependant, il faut savoir que la priorité sera donnée aux actuels détenteurs d’un produit Tesla. De plus, les éditions les plus équipées seront produites en premier.

Voilà qui est moins intéressant pour celui qui misait sur un modèle moins cher ET un crédit important.

Un dossier fort intéressant que nous allons suivre de près.

À VOIR :
RPM - Essai de la Tesla Model S P85D

 

Pour plus d’informations

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer