Systèmes d’infodivertissement : au revoir ou... à revoir? - Actualités

Archive

Systèmes d’infodivertissement : au revoir ou... à revoir?

Systèmes d’infodivertissement : au revoir ou... à revoir?

Marie-Eve Côté

9 octobre 2014

Depuis que la sécurité routière occupe une place des plus importantes dans le domaine de l’automobile et qu’on y a donc interdit le téléphone cellulaire au volant, l’apparition de systèmes du type « commande vocale » est rapidement devenue un incontournable. Chaque constructeur offre donc maintenant à leur client des technologies qui sont « supposément » conçues pour diminuer les risques de distractions au volant, donc d’augmenter la sécurité à bord. Cependant, il n’en serait pas tout à fait ainsi… Ces systèmes seraient-ils plus dangereux que le cellulaire au volant, devrait-on tout simplement ne plus les utiliser?

Distrayante, cette technologie!
Commandés par la Fondation AAA pour la sécurité routière (AAA Foundation of safety trafic), des chercheurs de l’Université de l’Utah ont mené à terme deux études concernant ces technologies fonctionnant de façon « mains libres » dont la plupart des véhicules neufs sont maintenant dotés. Ils ont entre autres mesuré l’activité cérébrale des conducteurs pendant qu’ils utilisaient ces systèmes au volant, et ce, autant en laboratoire que sur la route. Les résultats ne sont que très peu reluisants…

Les commandes vocales et les systèmes d’infodivertissement sont complexes et sont souvent difficiles à comprendre et à utiliser. En essayant de trouver la fonction désirée par exemple, pratiquement toute l’attention du conducteur est alors tournée vers cela et non sur la route.

Plus de travail chez Chevrolet que chez Toyota…
Ces chercheurs ont également créé une grille, allant de 1 à 6, en ce qui concerne le niveau de distractions de certains systèmes. Parmi les systèmes offerts sur le marché, ce sont ceux de Ford avec MyFord Touch, MyLink de Chevrolet, Uconnect de Chrysler, Entune de Toyota, COMAND de Mercedes-Benz et BlueLink de Hyundai qui ont été testés. En compilant les résultats des 36 participants à cette étude, l’évaluation de la charge de travail s’est avérée la plus élevée pour MyLink de Chevrolet et la moins élevée fut Toyota.

En conclusion…
Les chercheurs recommanderaient donc d’utiliser à faible dose ces nouvelles technologies qui étaient sensées être une « révolution » dans l’automobile. Quelle sera donc la prochaine étape, maintenant que tous les véhicules sont dotés de tels systèmes? La réponse reste à venir…

Pour plus d’informations

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer