SsangYong a les États-Unis et la Chine dans sa mire - Actualités

Archive

SsangYong a les États-Unis et la Chine dans sa mire

SsangYong a les États-Unis et la Chine dans sa mire

Vincent Aubé

23 août 2016

Les marchés américains et chinois pourraient bientôt hériter d’un nouveau joueur automobile sur leurs territoires respectifs. C’est ce qu’a affirmé l’un des dirigeants du constructeur coréen au site web Automotive News, à la suite des fluctuations économiques au Royaume-Uni causées par le retrait de l’île britannique de l’Union européenne au début de l’été.

Vasudev Tumbe, directeur financier de SsangYong, a déclaré que la décision du Royaume-Uni avait grandement affecté les exportations vers le marché britannique. Le marché anglais comptant pour 8,3% des ventes globales, on comprend tout de suite pourquoi le retrait de l’Union européenne est si critique pour le constructeur coréen.

C’est ce qui explique pourquoi les deux plus importants marchés automobiles du globe seraient actuellement envisagés par SsangYong, une division sous le contrôle du constructeur indien Mahindra. Le directeur financier a même avoué que l’implantation d’une usine en Chine était dans les plans, mais qu’il était trop tôt pour en faire l’annonce. D’ailleurs, les deux autres constructeurs coréens, Hyundai et Kia, ont déjà leurs propres usines en Chine, ce qui leur permet d’économiser beaucoup en frais d’importation.

Quant au marché américain, un simple coup d’œil à l’alignement principal du constructeur révèle que la marque concentre ses efforts sur des véhicules à caractère utilitaire, ce qui serait favorable à une commercialisation au sud de notre frontière. Il faudra suivre ce dossier de près au fil des prochains mois. Peut-être que notre marché aura éventuellement un troisième constructeur coréen.

À lire également :
Deux autres années de production confirmées pour la Ford GT
Dodge ramène les écussons T/A et Daytona pour 2017
 

Pour plus d’informations

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer