Six rappels d’un coup pour Ford, 380 000 véhicules atteints - Actualités

Archive

Six rappels d’un coup pour Ford, 380 000 véhicules atteints

Six rappels d’un coup pour Ford, 380 000 véhicules atteints

Luc-Olivier Chamberland

1 octobre 2015

Quant à faire un rappel, pourquoi ne pas en faire six d’un seul coup? C’est probablement ce que s’est dit la direction de Ford lorsqu’elle a vu une liste de rappels s’empiler sur ses bureaux. Heureusement pour l’entreprise, le nombre de véhicules atteints reste malgré tout assez limité.

Pour le plus gros morceau, on doit reculer dans le temps avec un problème sur les quelque 340 000 monospaces pleine grandeur Windstar (1995-2004). Ford annonce que la corrosion « hâtive » pourrait causer des fissures sur l’essieu arrière et même le rompre! Ford a déjà essayé de régler la situation il y a quelques années, mais il semble bien que l’exercice n’ait pas fonctionné comme prévu!

Un peu plus près, on retrouve les Ford Escape et Mercury Mariner des années 2001 à 2008, à ce titre, on suppose que Mazda suivra le bal avec le Tribute. Dans leur cas, le levier de transmission pourrait ne pas être suffisamment bien fixé à la boite en soi et pourrait rester dans la main du conducteur. 

On arrive enfin à nos jours avec les quatre autres rappels. On vise directement quelque 37 000 unités du F-150 2015 concernant le système du régulateur de vitesse adaptatif. Ce dernier à besoin d’un ajustement, car il se montre trop sensible en freinage dans certaines situations.

Du côté des Ford Taurus et Lincoln MKS ainsi que du Ford Explorer 2016, on répertorie quelques centaines de produits dont le réservoir à essence est mal fixé. Il pourrait tout simplement causer des fuites ou carrément se séparer du véhicule.
Viennent ensuite avec les Ford Fusion et Lincoln MKZ 2016 dont la position du réservoir à essence ne respecte pas les normes gouvernementales en cas d’impact. On parle ici de seulement 708 unités pour l’Amérique du Nord.

Finalement, on s’adresse à l’univers commercial avec les châssis F-53 et F-59 2016 qui pourrait être mis à reculons sans que l’on appuie sur les freins préalablement.

À lire également :
Essai du Ford F-150 2015,
Essai du Ford Explorer 2016

Pour plus d’informations

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer