Scandale VW, ils le savaient depuis 2006 - Actualités

Archive

Scandale VW, ils le savaient depuis 2006

Scandale VW, ils le savaient depuis 2006

Luc-Olivier Chamberland

26 janvier 2016

Le Scandale Volkswagen continue de faire des vagues et plus le temps passe, plus les vagues sont hautes et troublantes. Dans l’interminable foulée de cette saga, on apprend maintenant que des hauts placés et un petit groupe de personnes étaient au courant de la situation depuis 2006 et non pas quelques années comme on le dit depuis le début de l’histoire.

Volkswagen continue d’affirmer que la haute direction n’était pas dans les secrets des dieux. Leurs requêtes étaient claires : faites passer les émissions des moteurs TDI partout dans le monde. À partir de cette demande, apparemment, les grands patrons de Volkswagen se sont complètement déresponsabilisés des gestes de leurs subalternes.

C’est la publication allemande Sueddeutsche Zeitung qui fait cette affirmation lourde de sens. Selon les propos de l’article, des révélations sont survenues alors que l’entreprise menait une enquête interne quant à l’origine du programme de contournement des côtes d’émissions.

On apprend que plusieurs ingénieurs et employés du département des motorisations étaient parfaitement au courant que l’on installait un module supplémentaire. On soutient que plusieurs ne savaient pas exactement pourquoi. Toutefois, des « délateurs » s’en sont rendu compte et ont rapporté l’information à leurs supérieurs qui de toutes évidences étaient déjà au courant en 2011.

Volkswagen a donc adopté la voie facile en intégrant un programme de détection qui est capable de déterminer les conditions d’un essai en laboratoire pour l’évaluation des côtes d’émissions. L’intégration de ce système était le plus simple, le plus efficace et surtout le plus économique pour faire rendre les tests positifs pour les moteurs TDI.

Aujourd’hui, Volkswagen fait face au plus gros rappel de l’histoire automobile touchant plus de 20 millions d’unités partout dans le monde. De plus, seulement sur le territoire étasunien, le constructeur face à la possibilité d’une d’amende de plus de 90 milliards de dollars américains.

À lire également :
C’est fini pour « Das Auto »
Essai de la Volkswagen Passat 2016

Pour plus d’informations

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer