Scandale TDI : Volkswagen a jusqu'au 24 mars  - Actualités

Archive

Scandale TDI : Volkswagen a jusqu'au 24 mars

Scandale TDI : Volkswagen a jusqu'au 24 mars

Vincent Aubé

26 février 2016

L’étau se resserre sur le géant de l’automobile Volkswagen. En effet, un juge fédéral américain aurait ordonné au constructeur d’en arriver à une solution définitive au scandale des motorisations TDI. Charles Breyer, juge du district de San Francisco, veut que le constructeur allemand propose un règlement pour les 600 000 véhicules américains concernés d’ici le 24 mars prochain.

« Six mois, c’est assez long », a-t-il déclaré au réputé journal Automotive News en rappelant que ce problème ne fait que s’étirer en longueur. Rappelons que les régulateurs américains ont déjà refusé un plan proposé par Volkswagen en ce qui concerne les motorisations 4-cylindres TDI de 2,0-litres de cylindrée. En ce qui a trait aux V6 TDI de 3,0-litres, une autre solution aurait déjà été présentée plus tôt ce mois-ci.

Jusqu’ici, le Département de la Justice américaine poursuit Volkswagen pour un montant évalué à 46 milliards de dollars au sujet des lois environnementales non respectées. D’ailleurs, plus de 500 propriétaires de véhicules TDI poursuivent le constructeur pour les mêmes raisons.

L’avocat de la division allemande, Robert Giuffra, a confirmé au juge californien que le constructeur avançait dans son processus de vouloir en arriver à une entente avec le Département de la Justice, l’EPA (Environmental Protection Agency) ainsi que le CARB (California Air Resources Board). Malheureusement, les détails préliminaires de cette entente n’ont pas été divulgués, le Département de la Justice ayant demandé à Volkswagen de rester muet pour le moment.

Le juge Breyer a indiqué que Volkswagen avait de sérieuses décisions à prendre dans un avenir rapproché. Plus tôt, Volkswagen avait même considéré racheter tous les véhicules TDI impliqués dans ce scandale, une action qui coûterait plusieurs milliards au plus gros constructeur européen.

On devrait en savoir plus d’ici la date fixée par la Cour américaine.

À lire également :
Philippe Couillard rêve en vert
L'Europe recule et assouplit ses règlements antipollution
 

Pour plus d’informations

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer