Renault Eolab Concept : la voiture de demain, aujourd’hui - Actualités

Archive

Renault Eolab Concept : la voiture de demain, aujourd’hui

Renault Eolab Concept : la voiture de demain, aujourd’hui

Daniel Rufiange

2 octobre 2014

Le Salon de Paris est présenté tous les deux ans, en alternance avec Francfort. On se doute bien que lorsque le cirque médiatique débarque près des Champs-Élysées, les constructeurs français réservent leurs plus grands coups.

Cette année, Renault fait assurément parler d’elle avec son concept EOLAB. 

En effet, cette voiture annonce une consommation de seulement 1 litre aux 100 kilomètres.

Oui, vous avez bien lu. Là, on commence à parler.

La technologie utilisée pour en arriver à ce résultat impressionnant n’est pas nouvelle en soi (l’Eolab est une voiture hybride rechargeable), mais la façon de l’appliquer varie.

Le démonstrateur est équipé d’un moteur 3-cylindres de 1 litre seulement, lequel offre une puissance de 75 chevaux. S’adjoignent à lui un moteur électrique de 68 chevaux et une batterie au lithium-ion d’une capacité de 6,7 kWh.

Cette combinaison permet à l’Eolab de fonctionner en mode électrique sur une distance de 60 kilomètres. Par la suite, le moteur conventionnel entre en fonction. Tiens, voilà qui rappelle le fonctionnement de la Volt de Chevrolet.

Au niveau de la transmission, un élément novateur. L’Eolab est dotée d’une boîte automatique à… trois rapports seulement. Les deux premiers rapports sont jumelés au moteur électrique alors que le troisième est l’affaire du moteur thermique et entre en fonction seulement lorsque la batterie est déchargée ou que la voiture file à 120 km/h; son rôle est alors de faire démarrer le moteur à essence.

1 litre aux 100 kilomètres? Ce chiffre est bien sûr optimiste, car selon le type de distance parcouru, la façon de conduire, cela pourrait varier.

N’empêche, on peut espérer que d’ici 5 ou 10 ans, le nombre de voitures offrant ce genre de cotes de consommation soit légion.

 

Pour plus d’informations

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer