Rappels tous azimuts chez Ford - Actualités

Archive

Rappels tous azimuts chez Ford

Rappels tous azimuts chez Ford

Luc-Olivier Chamberland

30 mars 2017

Quant à se faire mal, Ford a décidé de se faire mal d’un seul coup avec l’annonce de trois rappels et d’un bulletin de service en même temps. On vise plus d’un demi-million de véhicules entre le Canada et les États-Unis dont certains risquent de prendre en feu.

Le premier, et le plus important, touche pas moins de 230 000 unités réparties entre les Ford Escape 2014, les Ford Fiesta ST 2014-2015, les Ford Fusion 2013-2014 et le fourgon Ford Transit Connect 2013-2015 équipés du moteur quatre cylindres turbocompressé EcoBoost de 1,6 litre. Ford annonce qu’en raison d’une défaillance du système de refroidissement, les têtes de cylindre pourraient surchauffer et éventuellement craquer. De ce fait, il est possible qu’une fuite d’huile sous pression survienne et qu’elle prenne en feu si elle entre en contact avec une surface chaude.

Ford est contraint de rapporter 29 incidents directement en lien avec cette affaire entre le Canada et les États-Unis. Heureusement, bien qu’il y ait eu des dommages matériels, personne ne fut blessé lors de ces accrocs. À ce sujet, Ford donne des instructions claires aux nombreux propriétaires : vérifier fréquemment le système de refroidissement et des variations importantes de températures du bloc moteur. À la moindre anomalie, l’entreprise recommande fermement de se rendre en concession pour y faire le rappel dans l’immédiat.

Le deuxième rappel touche 211 000 unités étendues entre les Ford Fiesta 2014, Ford Fusion 2013-2014 et Lincoln MKZ des mêmes années. Dans leurs cas, on parle d’un ressort à la portière du passager qui pourrait se briser et ne plus permettre à la porte de se fermer adéquatement. Dans une telle éventualité, le risque de blessure est à la hausse. Ford ne confirme aucune lésion. Pour le rappel, on changera les quatre ressorts aux portières sans frais pour les propriétaires.

Nettement plus restreint, c’est au tour 548 unités des tout nouveaux camions pour travaux lourds, Ford F-450 et Ford F-550 d’être rappelés en raison de vibrations dans la transmission. À des vitesses supérieures à 121 km/h, les vibrations pourraient entrainer une augmentation des fréquences de résonnance qui endommageraient à terme les composantes de la transmission et de la motorisation.

Finalement, c’est au tour d’une poignée de Ford Edge 2017, construit les 21 et 22 février dernier à Oakville en Ontario d’être victime d’un manque. Cette fois, certaines soudures à la structure du pare-brise n’auraient pas été faites de manière appropriée ce qui affaiblirait la rigidité structurelle du Ford Edge en cas d’impact latéral. 111 unités sont visées.

Pour plus d’informations

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer