Rappel Takata : la facture monte en flèche - Actualités

Archive

Rappel Takata : la facture monte en flèche

Rappel Takata : la facture monte en flèche

Luc-Olivier Chamberland

30 mars 2016

L’affaire des coussins gonflables Takata prend de l’ampleur une fois de plus. Les plus récentes estimations de Bloomberg font état d’une facture qui pourrait encore grimper de 7 milliards de dollars américains. Ce montant s’ajouterait aux 17 milliards déjà prévus pour régler l’épineuse situation.

Avec des revenus de 5,8 milliards en 2015, cette addition représente une épreuve financière presque insurmontable pour Takata. D’ailleurs, l’action boursière de l’entreprise japonaise s’est effondrée de 19,46% suite au dévoilement du communiqué de presse de Bloomberg.

Mondialement, Takata est responsable de la fabrication de plus de 33 millions de coussins gonflables défectueux représentant un risque réel pour les consommateurs. Aux États-Unis seulement, il s’agit de 28 millions d’unités réparties dans 23 millions de véhicules.

Avec la convergence des constructeurs vers les mêmes équipementiers, quatorze fabricants automobiles sont pris avec ce rappel sans précédent. Takata n’est pas en mesure de fournir une solution viable qui permet un remplacement rapide des coussins gonflables défectueux. Selon les estimations, Takata ne sera pas capable de régler complètement la situation avant 2019.

À ce jour, Takata est responsable de la mort de 10 personnes en plus d’une centaine de blessés. Les agences gouvernementales partout dans le monde mènent des enquêtes approfondies sur ce dossier. D’autres pénalités et poursuites sont à prévoir dans les années à venir.
 

Pour plus d’informations

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer