RAM et Jeep à vendre selon Marchionne - Actualités

Archive

RAM et Jeep à vendre selon Marchionne

RAM et Jeep à vendre selon Marchionne

Luc-Olivier Chamberland

28 avril 2017

« Oui ». Voilà la réponse de Sergio Marchionne lors d’une téléconférence avec des journalistes et des analystes de l’automobile à la question : est-ce que Jeep et RAM pourraient être vendus? Nous savons tous que la grande famille FCA (Fiat/Chrysler Automobiles) vit des difficultés financières depuis des années, mais au point de liquider les deux seules divisions rentables, c’est une autre étape dans la perpétuelle quête de capital pour maintenir le navire à flot.

Dans le contexte, impossible de savoir si Marchionne cherche un acheteur officiel ou même s’il y a une pancarte « À vendre » devant les deux divisions. On imagine simplement que s’il reçoit une offre suffisamment élevée, il pourrait bien laisser partir l’une ou l’autre ou encore les deux marques vers d’autres mains.

Marchionne semble totalement désespéré de trouver des partenaires pour la pérennité et la survie même de son entreprise. Comme nous le savons, les nouvelles et les affirmations se sont multipliées au cours des derniers mois dans ses tentatives d’approches auprès de plusieurs autres constructeurs. Dans la liste, on retrouve le fameux courriel à Mary Barra de GM et bien sur les commentaires, par médias interposés, avec le Groupe Volkswagen à l’allure de vaudeville mal organisé.

En plus de Jeep et RAM sur la table, Maserati et Alfa Romeo font face à des rumeurs de liquidation depuis plusieurs années. Est-ce que Marchionne se prépare à une « vente de garage » ou s’il ne le fait que pour attirer l’attention. Les deux options sont viables.

Si Marchionne vend Jeep/RAM/Maserati/Alfa Romeo, il ne resterait plus que l’ombre de l’entreprise, des partenariats seraient vitaux puisque Chrysler/Fiat/Dodge ne survivrait pas à un tel choc. Il devra donc se montrer très prudent s’il ne veut pas voir son navire couler à pic.

Pour plus d’informations

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer