Quantino et Quant F : zéro émission mais autrement - Actualités

Archive

Quantino et Quant F : zéro émission mais autrement

Quantino et Quant F : zéro émission mais autrement

Luc Gagné

4 mars 2015

La société nanoFlowcell AG du Liechtenstein fascine autant par l’originalité des concepts qu’elle présente depuis quelques années que par sa technologie sans émission originale. Cette année au Salon de Genève, son directeur technique, Nunzio La Vecchia, a dévoilé deux nouveautés exploitant cette technologie : la berline Quant F et le coupé à hayon Quantino.

La Quant F est une refonte intégrale du prototype présenté au même endroit l’an dernier, la Quant e-Sportlimousine. Cette voiture à propulseur électrique peut atteindre une vitesse supérieure à 300 km/h et son autonomie gravite autour de 800 km. Grâce à une nouvelle boîte de vitesses automatique à 2 rapports, cette berline à quatre places de 5,25 m qui pèse 2,3 tonnes accélère de 0 à 100 km/h en seulement 2,8 secondes !

Pour ce qui de la voiture-concept Quantino, il s’agit de la première voiture à basse tension du monde. Alimentée par une tension nominale de seulement 48 V, elle génère grâce à ses quatre moteur-roues de 25 kW une puissance nette équivalente à 136 ch. Cela ne l’empêche pas d’avoir une vitesse de pointe dépasserant 200 km/h et une autonomie d’au-delà de 1 000 km. Ce coupé 2+2 qui mesure 3,91 m reprend les roues de 22 pouces de la Quant F. Un premier prototype roulant est prévu en 2015.

La technologie sans émission développé par nanoFlowcell fait usage de liquides ioniques pour produire l’électricité. La Quantino, par exemple, dispose de deux réservoirs de 175 litres remplis simultanément de liquides ioniques différents : un à charge positive et l'autre à charge négative.

« Nous considérons la technologie flow cell comme étant la plus prometteuse, celle qui offre le plus grand potentiel pour le futur de l'électromobilité durable sans émissions nocives. Elle procure une autonomie très élevée ainsi que des performances exceptionnelles. Pour nous, elle représente la meilleure alternative aux véhicules électriques dotés de batteries ou de piles à combustible, puisqu’elle supprime la plupart des inconvénients inhérents aux systèmes d'entraînement existants en plus d’être économique », a dit Nunzio La Vecchia lors du dévoilement de ces deux prototypes à Genève.
 

Pour plus d’informations

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer