PSA achète Opel/Vauxhall pour 2.3 milliards - Actualités

Archive

PSA achète Opel/Vauxhall pour 2.3 milliards

PSA achète Opel/Vauxhall pour 2.3 milliards

Luc-Olivier Chamberland

6 mars 2017

Les rumeurs allaient de bon train depuis quelques semaines quant à la possibilité que le groupe français PSA, composé de Peugeot, Citroën et DS, se porte acquéreur des marques européennes de General Motors Opel et Vauxhall. On apprend ce matin que la transaction est faite pour la somme de 2.3 milliards.

À la lumière de cette information, le géant français prend de l’envergure sur l’échiquier mondial et plus particulièrement en Europe où il prend la deuxième place en importance derrière le Groupe Volkswagen, mais devant Renault/Nissan/Mitsubishi. Bien que la décision soit extrêmement importante, malgré ce rachat, on constate que le groupe PSA reste toujours en dehors de l’un des plus gros marchés au monde, l’Amérique du Nord.

Évidemment, une multitude de détails restent sur la table, mais selon les commentaires primaires des instances, une lente transition se fera au cours des prochaines années. Ainsi, dans l’accord, PSA met la main sur toutes les opérations d’Opel/Vauxhall qui se constituent de six usines d’assemblage, cinq usines de pièces, un centre d’ingénierie et pas moins de 40 000 employés. L’entente exclut toutefois le centre de design de GM à Torino en Italie.

Contrairement à 2008 et 2009, où GM ferma et céda plusieurs de ses divisions sans la moindre aide à l’acheteur, dans le cas présent, GM va continuer de supporter PSA pour quelques années. Évidemment, la majorité des véhicules actuels dans les gammes Opel et Vauxhall sont fabriqués avec des composantes de GM. L’attachement aux deux divisions va graduellement diminuer en fonction des changements de modèles qui migreront vers des plates-formes construites par PSA.

Il faudra plusieurs années avant que les liens qui unissent GM et PSA se terminent, mais une chose est certaine, la collaboration est déjà bien entamée. GM vient de lancer, en partenariat avec PSA, les utilitaires européens Crossland X et Grandland X construits sur les bases du Peugeot 2008. Ces deux véhicules seront d’ailleurs présentés en première cette semaine au Salon de l’auto de Genève.

Pour l’Amérique du Nord, quelques questions nous viennent en tête puisque Opel était souvent la source des produits Buick. La Regal notamment se voulait une version américanisée de l’Opel Insignia et devait être renouvelée d’ici quelques mois. Est-ce que nous l’aurons toujours? Seul le temps nous le dira.
 

Pour plus d’informations

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer