Projet pilote à Québec : la voie réservée pour le covoiturage l’est maintenant aussi pour les véhicules verts… - Actualités

Archive

Projet pilote à Québec : la voie réservée pour le covoiturage l’est maintenant aussi pour les véhicules verts…

Projet pilote à Québec : la voie réservée pour le covoiturage l’est maintenant aussi pour les véhicules verts…

Marie-Eve Côté

27 novembre 2014

Le projet pilote concernant une voie réservée aux véhicules transportant deux passagers ou plus sur l’autoroute Robert-Bourassa (740) à Québec est maintenant officiel et fonctionnel depuis septembre dernier. La nouveauté, en ce jeudi 27 novembre 2014, est l’arrivée d’un nouveau volet à ce même projet pilote. Il s’agit d’autoriser les propriétaires de véhicules verts à pouvoir accéder à cette voie réservée, et ce peu importe le nombre de passagers à bord.

Ce nouveau volet au projet pilote déjà en place depuis septembre dernier vient tout juste d’être officiellement annoncé par le ministre des Transports, M.Robert Poëti. Ainsi, cette voie réservée sur l’autoroute Robert-Bourassa (740) à Québec pourra maintenant être empruntée par les propriétaires de véhicules électriques et hybrides rechargeables, et ce, pendant les heures permises et sans l’obligation d’être deux ou plus à bord.

Un ralentissement à prévoir?
On pourrait penser que cette voie, maintenant permise à plusieurs personnes et types de véhicules, deviendrait moins rapide qu’elle ne l’était. Cependant, on assure que le temps de déplacement des autobus ne sera en aucun cas augmenté. Le maire de Québec, Régis Labeaume, affirme même que les commentaires sont plutôt positifs et qu’un changement de comportement chez les travailleurs aurait même été remarqué. Ces derniers sont maintenant plus nombreux à faire du covoiturage.

« Les observations faites jusqu’à maintenant démontrent que la grande majorité des conducteurs respecte les règles mises en place pour ce projet pilote. Je les remercie de leur collaboration ».
- Le ministre des Transports

Volet « vert »
Concernant le volet « vert », il s’agit d’une première au Québec. Durant les prochains mois, le ministère des Transports procèdera à la collecte de données et suite à cela, un bilan déterminera si le projet pilote est une expérience positive ou non. Si les résultats s’avérèrent concluants, on pourra certainement voir apparaitre ce type de projet ailleurs au Québec.

Pour plus d’informations

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer