Première mondiale à Detroit pour l'Audi Q7 2016 - Actualités

Archive

Première mondiale à Detroit pour l'Audi Q7 2016

Première mondiale à Detroit pour l'Audi Q7 2016

Gilles Olivier

12 janvier 2015

La commercialisation de l’Audi Q7 a débuté en 2007 et quatre ans plus tard, il a eu droit à d’importantes modifications afin de mieux rivaliser avec ses principaux concurrents, plus modernes.

Aujourd’hui, la marque allemane présente en grande première mondiale, la 2e mouture de son imposant VUS, au Salon international de l’automobile de Detroit.

Parmi ses principaux rivaux, nous retrouvons l’Acura MDX, le BMW X5, le Cadillac SRX, l’Infiniti QX70, le Lexus RX, le Mercedes-Benz Classe M, le Porsche Cayenne, le Volkswagen Touareg et le Volvo XC90.

La refonte en profondeur
Conçu et développé sur une toute nouvelle plateforme, très chère au constructeur allemand, le véhicule se veut plus léger (-325 kilos), par rapport aux données de son prédécesseur.

Esthétiquement, le nouveau Q7 fait peau neuve, notamment au niveau de sa section avant, qui hérite pour la toute première fois de la dernière mouture de l’imposante calandre « Single Frame ». À cette dernière, viennent s’ajouter de nouveaux phares à DEL.

Les designers parlent de formes « plus masculines et surtout plus affirmées ».

L’Audi Q7 2016 demeure offert en configurations à cinq et sept places.

Plus d’espaces pour s’étendre
Malgré ses dimensions extérieures légèrement réduites en longueur ainsi qu’en largeur, le VUS se targue d’offrir plus de dégagements à tous les passagers.

Le nouveau véhicule hérite d’une nouvelle console MMI à pavé tactile afin d’en faciliter l’utilisation. On retrouve également une panoplie de gadgets électroniques, dont un nouveau système d’intégration pour cellulaires, accessible pour mobiles Android et Apple. Un système d’affichage tête haute fait partie des principales nouveautés.

Trois moteurs et une seule boite
Pour les marchés européens, l’Audi Q7 disposera de deux motorisations distinctes. De son côté le moteur six cylindres TDI de 3,0 litres délivre une puissance de 272 chevaux, tandis que le V6 TFSI de 3,0 litres génère une force de 333 chevaux.

Pour les marchés nord-américains, le moteur d’entrée de gamme sera un quatre cylindres TFSI de 2,0 litres, disposant de 252 chevaux.

Seule une boite automatique à huit rapports est offerte.

L’Audi Q7 2016 demeure fidèle au système de traction intégrale Quattro.

 

Pour plus d’informations

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer