Porsche à Francfort : le passé et le futur à l'honneur - Actualités

Archive

Porsche à Francfort : le passé et le futur à l'honneur

Porsche à Francfort : le passé et le futur à l'honneur

Vincent Aubé

15 septembre 2015

Le constructeur a pris tout le monde par surprise en présentant son prototype Mission E, une berline-coupé entièrement électrique orienté directement à une certaine Tesla Model S. Cette dernière dérange outrageusement quelques constructeurs, dont Porsche qui voyait certains de ses clients abandonner leur Panamera au profit de la berline américaine.

Avec la présentation de ce superbe véhicule concept, Porsche envoie un message très clair à la planète auto… et surtout aux dirigeants de Tesla : il y aura une rivale directe à la berline de luxe électrique la plus vendue et elle portera fièrement l’écusson Porsche!

Au moment d’écrire ces lignes, il est trop tôt pour spéculer de la possibilité du moment de l’entrée en production de cette future  Porsche électrique, mais vous pouvez être certain des intentions du constructeur. Outre la silhouette qui est franchement réussie – du moins pour un véhicule concept –, ce sont les capacités de la Mission E qui  étonnent. En effet, son autonomie est de 500 km entre les recharges. D’ailleurs, à ce niveau, le constructeur affirme que la Mission E peut-être rechargée à 80% de sa capacité en quinze minutes, ce qui lui confère tout de même une autonomie de 400 km. Pas mal pour le Montréal-Québec, n’est-ce pas?

La Mission E fait appel à deux moteurs électriques – un à chaque essieu –, ce qui en fait une traction intégrale, tandis que les quatre roues sont directionnelles. La puissance totale est de 600 chevaux et le 0-100 km/h ne nécessite que 3,5 secondes. En fait, Porsche a même promis que le tracé du Nürburgring serait effectué en moins de huit minutes.

Quant à l’habitacle épuré au possible, il rappelle l’actuelle Panamera avec ses quatre sièges hyperenveloppants. À moins que le constructeur ne réserve cette motorisation électrique pour la future berline d’entrée de gamme souvent associée au nom de code Pajun. Qui sait ce qui arrivera à ce prototype? Le moins que l’on puisse dire, c’est que Tesla devra se tenir prêt, car la riposte des constructeurs traditionnels est en route.

La nouvelle 911 Carrera 2017

La marque allemande ne regardait pas seulement en avant à ce salon local. En effet, Porsche a profité de son passage pour présenter sa toute nouvelle 911 Carrera 2017 – également disponible en livrée Carrera S – qui sera commercialisée au premier trimestre de l’année qui vient. La silhouette demeure fidèle au modèle actuel, malgré certains détails cosmétiques, idem pour l’habitacle.

Non, le plus gros changement se trouve derrière, la motorisation 6-cylindres à plat étant dorénavant associée à deux turbocompresseurs. Terminée l’ère des motorisations à aspiration normale chez Porsche. À partir de maintenant, chaque 911 sera gavée par deux turbo.

La 911 Carrera est donc munie d’un nouveau bloc de 3,0-litres biturbo développant 370 chevaux (20 de plus qu’en 2015), tandis que l’édition S gonfle également sa puissance à 420 chevaux, un autre gain de 20 dans ce cas-ci.

Outre les performances accrues, ce sont les performances à la pompe qui justifient ce changement de cap. En effet, la turbocompression permettrait de réduire la consommation de 12%, ce qui n’est pas rien.

Il reste maintenant à déterminer si Porsche osera électrifier son modèle le plus ancien un jour. En attendant cette date, vous pouvez vous consoler qu’il y a un toujours un moteur boxer logé derrière les roues motrices de la 911!
 

Pour plus d’informations

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer