Paris veut uniquement des véhicules électriques à partir de 2030 - Actualités

Archive

Paris veut uniquement des véhicules électriques à partir de 2030

Paris veut uniquement des véhicules électriques à partir de 2030

Samuel Lessard

13 octobre 2017

Après que la France ait décidé de bannir la vente de véhicules munis de moteurs à combustion interne en 2040, c’est maintenant autour de la ville de Paris d’établir ses objectifs. La mairesse Anne Hidalgo souhaite qu’à partir de 2030, aucun véhicule utilisant du carburant fossile ne puisse circuler sur le territoire de la ville de Paris. Les autorités parisiennes désirent aller encore plus loin en bannissant, pour 2024, les véhicules à moteur diesel de tous les axes routiers de la ville.

Cette mesure vise à permettre à Paris d’atteindre les objectifs de diminution de la pollution qu’elle s’est fixée en collaboration avec la France, notamment lors de la dernière conférence sur le climat qui s’est tenue au sein même de la ville.

Le responsable des transports au bureau de la mairesse de Paris, Christophe Najdovski, affirme que cette décision permet d’établir une « planification à long terme avec une stratégie qui va réduire les émissions de gaz à effet de serre ».

La ville de Paris, aux prises avec de graves problèmes de pollution de l’air ambient, a déjà mis en place certaines mesures pour le moins controversées touchant la circulation des voitures sur son territoire. Par exemple, les conducteurs qui entrent dans la ville de Paris avec un véhicule âgé de plus de 20 ans sont passibles d’une amende.

Le choix de l’an 2030 a été effectué en raison du caractère urgent de la pollution de l’air à Paris. Selon la mairie de Paris, « tous les constructeurs se tournent, bon gré mal gré, vers l’électrique et l’hydrogène ». Des incitatifs financiers pour la population de même pour les professionnels seront mis en place par les autorités, dans le but de faciliter le passage à la technologie électrique.

Nicolas Hulot, ministre français de l’écologie, affirmait récemment que les constructeurs automobiles français « ont dans leurs cartons de quoi alimenter et incarner cette promesse ».

Actuellement, Renault propose quelques véhicules électriques dans sa gamme, comme la ZOE et le Twizy. De son côté, PSA offre un monospace et une citadine dans chacune de ses deux marques vedettes, soit Peugeot avec le Partner Tepee Electric et la iOn et Citroën avec le E-Berlingo et la C-Zero.

Il y a actuellement environ 32 millions de voitures immatriculées en France.

Pour plus d’informations

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer