Nissan BladeGlider : un prototype électrique pour ceux qui aiment conduire - Actualités

Archive

Nissan BladeGlider : un prototype électrique pour ceux qui aiment conduire

Nissan BladeGlider : un prototype électrique pour ceux qui aiment conduire

Vincent Aubé

4 août 2016

Avec les Jeux olympiques qui ouvrent leurs portes en ce vendredi 5 août, tous les yeux du globe seront tournés vers le pays sud-américain. Le constructeur Nissan est l’un des commanditaires de ce rassemblement mondial. Il n’y a donc rien de surprenant derrière le dévoilement de ce prototype roulant BladeGlider présenté plus tôt cette semaine dans la mégapole brésilienne.

Le véhicule n’est rien de moins qu’une évolution du concept BladeGlider dévoilé en 2013. Bien entendu, les proportions uniques de ce véhicule sautent aux yeux, la largeur de la voie avant étant plus courte que celle du train arrière. Le Nissan BladeGlider est strictement propulsé par l’électricité. Le constructeur entend combiner les avantages de la technologie électrique avec l’agrément de conduite. En d’autres termes, Nissan croit dur comme fer que cette voiture électrique s’adresse aux passionnés de l’industrie automobile.

La forme particulière de la voiture n’autorise que trois passagers à l’intérieur de cet habitacle accessible par ces portières à l’ouverture inversée. Comme vous pouvez le constater, le conducteur prend place en plein centre, tandis que les passagers de la deuxième rangée peuvent avoir une vue complète des environs grâce à cette position de par et d’autre du siège du conducteur. Malgré ce pare-brise enveloppant qui permet une visibilité optimale, Nissan a tout de même tenu à ajouter une barre de protection pour les occupants en cas de retournement.

Le volant multifonction est muni d’un écran qui informe le conducteur de l’état de charge du bloc de batteries. D’ailleurs, la caméra de recul apparaît derrière le volant lors des manœuvres de stationnement. En lieu et place des miroirs extérieurs traditionnels, Nissan a plutôt installé des caméras logées derrière les roues avant. Celles-ci permettent au conducteur de voir derrière via deux petits écrans de par et d’autre du volant.

Et pour ceux qui croient que ce prototype n’est qu’une Nissan Leaf déguisée, détrompez-vous, la BladeGlider est capable d’accélérer à 100 km/h en moins de cinq secondes, tandis que sa vitesse de pointe est fixée à 190 km/h, et ce, grâce à deux moteurs électriques installés derrière.

Verra-t-on cette curieuse sportive sur nos routes un jour? Si la réponse du public est bonne, le constructeur pourrait bien être tenté d’innover avec ce nouveau genre de voiture écosportive.

À lire également :
Et les prototypes nord-américains de 2016 sont...
Essai de la Nissan Sentra 2016
 

Pour plus d’informations

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer