Nissan à Chicago : l'écusson NISMO est partout... ou presque! - Actualités

Archive

Nissan à Chicago : l'écusson NISMO est partout... ou presque!

Nissan à Chicago : l'écusson NISMO est partout... ou presque!

Vincent Aubé

12 février 2015

Décidément, le constructeur Nissan aura mis les bouchées doubles sur sa division NISMO à Chicago cette année. Outre la présence de tous les modèles de la gamme à pouvoir bénéficier des améliorations de l'aile sportive du constructeur (Juke Nismo et Nismo RS, 370Z Nismo, GT-R Nismo et même le concept Sentra Nismo), Nissan avait également une autre surprise pour le public de l'exposition américaine : une Nissan 370Z Nismo.


Au moment d'écrire ces lignes, il s'agit strictement d'un prototype ou d'une idée, tout dépendant de la réponse du public. Évidemment, vous aurez compris que ce roadster ne fait qu'hériter des mêmes attributs ajoutés au coupé 370Z Nismo, ce qui veut dire une carrosserie élargie, des jantes exclusives, des freins plus mordants, une suspension raffermie et un look unique aux autres modèles Nismo. Ah oui, n'oublions pas la puissance accrue du moteur V6 de 3,7-litres qui est de 350 chevaux.


Nissan approuvera-t-il cette étude? Rien n'est impossible. Après tout, ce sera au public de juger de la pertinence d'une édition Nismo de la 370Z Roadster. Une petite note à tous ceux qui seraient intéressés par cette idée : le coupé 370Z Nismo est déjà une voiture très inconfortable à la base. Ce roadster ne risque pas d'être beaucoup mieux à ce chapitre. Les balades du dimanche risquent d'être plus pénibles que prévu.


Un prototype LM à Chicago
Nissan a également présenté son nouveau bolide qu'il compte utiliser aux 24 Heures du Mans au printemps. Baptisé GT-R LM Nismo, ce nouveau concept révolutionne la configuration habituelle qui place le pilote devant la motorisation. Dans le cas qui nous intéresse, les ingénieurs ont plutôt logé le moteur devant le cockpit, un V6 biturbo de 3,0-litres de cylindrée. Résultat : cette GT-R LM est une traction avant, tandis qu'une motorisation électrique additionnelle est logée à l'arrière, celle-ci ayant pour but de bonifier les accélérations. Au total, les deux mécaniques livrent une puissance combinée de 1250 chevaux.


Il faudra maintenant surveiller comment réagiront les autres constructeurs engagés en série d'endurance. Les Audi, Porsche et Toyota n'ont qu'à bien se tenir... si on se fie à Nissan!

Pour plus d’informations

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer