New York : une berline sport pour Genesis? - Actualités

Archive

New York : une berline sport pour Genesis?

New York : une berline sport pour Genesis?

Vincent Aubé

24 mars 2016

Pour tous ceux qui doutaient des intentions de la nouvelle division Genesis, le prototype New York présenté à… New York est une preuve irréfutable que le constructeur, supporté par le géant Hyundai, a des ambitions plus que modestes. La cible : la BMW Série 3, rien de moins.

En fait, cette berline allemande est la référence depuis des lunes et depuis nombre d’années, les constructeurs se succèdent à vouloir reproduire cette formule de sportivité et de luxe. Plusieurs s’en sont approchés, même que d’autres ont forcé BMW à réviser sa voiture, mais jusqu’ici, aucune opposition provenant de la Corée du Sud était venu gâcher la fête de la Série 3.

C’est ce qu’entend faire la Genesis G70 lorsqu’elle arrivera sur nos routes d’ici quelques mois ou quelques années, le constructeur n’ayant pas fixé de date encore sur son arrivée probable. Toutefois, étant donné l’importance de ce modèle pour la crédibilité de la marque et surtout si l’opinion du public est favorable, l’approbation pour une production en série pourrait arriver plus vite que prévu.

Au premier coup d’œil, le prototype reprend la signature des deux modèles existants, soit la G90 et la G80 (notre Hyundai Genesis actuelle), mais repousse le dynamisme à un autre niveau. En effet, cette fenestration latérale qui descend après le pilier B n’est pas sans rappeler un certain coupé Genesis, tandis que le bouclier avant est superbe avec ces ailes élargies qui viennent envelopper en quelque sorte les blocs optiques. Même la grille de calandre propose une forme plus aguichante. À l’arrière, les feux amincis viennent se positionner aux coins d’un coffre arrondi, tandis que la présence de deux pots d’échappement double confirme en quelque sorte les prétentions sportives de la voiture.

Sous le capot de cette Genesis, il n’y a pas de moteur 6-en-ligne. Non, Genesis fait plutôt confiance à un bloc quatre-cylindres à injection directe de 2,0-litres jumelé à un moteur électrique, bon pour une puissance totale de 245 chevaux et 260 lb-pi de couple, tandis que la boîte de transmission retenue est une automatique à huit rapports.

L’habitacle de cette étude de style présente une planche de bord futuriste, celle-ci étant agrémentée d’un écran 4K de 21 pouces, une gracieuseté de LG, tandis que le volant en « U » ne risque pas de se retrouver sur la chaîne de montage. Et il faut s’attendre à ce que les baquets sport à l’arrière soient troqués pour une banquette plus conventionnelle. Mais règle générale, cet univers montre ce à quoi il faut s’attendre de la part de Genesis Motors à l’avenir.

À lire également :
New York : La Camaro ZL1 2017, c'est 640 chevaux
New York : Kia Cadenza 2017, sortir de l'ombre

Pour plus d’informations

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer