Mercedes-Benz rappelle 3 millions de véhicules diesels - Actualités

Archive

Mercedes-Benz rappelle 3 millions de véhicules diesels

Mercedes-Benz rappelle 3 millions de véhicules diesels

Samuel Lessard

19 juillet 2017

Le constructeur automobile allemand Daimler procède au rappel de plus de 3 millions de véhicules de marque Mercedes-Benz. Le rappel vise exclusivement des véhicules munis d’un moteur diesel vendus en Europe, dans le but de réduire l’émission d’oxyde d’azote, un gaz qui est considéré responsable de plusieurs problèmes respiratoires.

Celui-ci s’ajoute à un rappel similaire qui est déjà en cours et qui englobe 250 000 véhicules. En combinant les deux rappels, presque toutes les Mercedes-Benz modernes à moteur diesel sont rappelées en Europe.

Le rappel consiste en une mise-à-jour logicielle et ne touche absolument aucune composante mécanique. Le constructeur estime le coût total de ce rappel à environ 220 millions d’euros.

Mercedes-Benz, comme d’autres constructeurs, est scruté à la loupe par les autorités depuis que Volkswagen a admis, en 2015, avoir volontairement truqué plusieurs millions de ses véhicules TDI. En mai dernier, des perquisitions ont été effectuées dans les bureaux du constructeur dans le but de chercher des preuves de fausse publicité et de possible altération volontaire des systèmes de contrôle des gaz d’échappement. De son côté, Mercedes-Benz a toujours affirmé que ses véhicules étaient conformes aux lois, qui permettraient à un véhicule de réduire lui-même le contrôle des émissions polluantes dans le but de préserver le bon fonctionnement de sa mécanique.

Le PDG de Daimler, Dieter Zetsche, a déclaré par communiqué qu’il est conscient que la confiance envers les moteurs diesels est en baisse. Ce rappel vise, selon lui, à rassurer les propriétaires de véhicules à moteurs diesels et à augmenter la confiance de la population envers cette technologie.

Rappelons que deux moteurs diesels vendus dans des véhicules Mercedes-Benz sont actuellement sous enquête par les autorités américaines en raison d’émission polluantes prétendument illégales. Par ailleurs, le constructeur a décidé de ne pas vendre de véhicules diesels aux États-Unis en 2017 en raison d’une incapacité à satisfaire les exigences de l’Agence de Protection de l’Environnement (EPA).

Le rappel commencera dans quelques semaines, et nécessitera plusieurs mois afin d’être complété, compte tenu du nombre de véhicules rappelés.
 

Pour plus d’informations

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer