Mercedes-AMG E43 4MATIC 2017, la première AMG se pointe - Actualités

Archive

Mercedes-AMG E43 4MATIC 2017, la première AMG se pointe

Mercedes-AMG E43 4MATIC 2017, la première AMG se pointe

Luc-Olivier Chamberland

11 mars 2016

La Mercedes-Benz de Classe E 2017 vient tout juste d’être lancée au Salon de Détroit et déjà une première version vitaminée par AMG se pointe. La Mercedes-AMG E43 4MATIC 2017 est une option médiane faisant le pont entre la gamme « normale » et le futur monstre de puissance E63 AMG équipé d’un V8.

La transformation est discrète par rapport aux E régulières. Les modifications se manifestent au bouclier avant, au design des jantes de 19 ou 20 pouces et au parechoc arrière avec ses quatre embouts d’échappement.

La configuration intérieure reste la même. Pour la E43, on remplace les boiseries par une imposante applique en aluminium satiné. Des surpiqures contrastantes agrémentent les coutures des sièges, des portières et de la console. Les assises offrent plus de support pour cintrer les passagers et leur donner une meilleure tenue en conduite dynamique.

Avec la E43 4MATIC, ce qui importe est l’arrivée du V6 biturbo de 3,0 litres. Ce moteur est connu de la C43, mais l’on repousse la puissance à 396 chevaux. Le couple demeure le même à 384 lb-pi. Mercedes-Benz propose en équipement de série le rouage intégral 4MATIC. Pour encourager l’agrément de conduite, les ingénieurs donnent un avantage constant à la propulsion avec un ratio 31:69. Mercedes-Benz inclut la nouvelle transmission à neuf rapports, la 9G-Tronic.

Portant l’écusson AMG, les performances sont au rendez-vous. L’entreprise annonce un chronomètre de 4,5 secondes pour compléter le 0-100km/h. La vitesse maximale est restreinte électroniquement à 250 km/h. Voiture à multiples personnalités, le chauffeur pourra choisir parmi trois modes de conduite : Confort, Sport ou Sport Plus.

Mercedes-Benz lancera officiellement la E43 4MATIC au Salon de New York. Les acheteurs canadiens devront se montrer patients car cette version n’arrivera pas au Canada avant 2017.

À lire également :
Essai de la Mercedes-Benz Classe SL 2017
Essai du Mercedes-Benz GLC300 2016

Pour plus d’informations

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer