Los Angeles : Jaguar/Land Rover, XE, F-Pace et Evoque  - Actualités

Archive

Los Angeles : Jaguar/Land Rover, XE, F-Pace et Evoque

Los Angeles : Jaguar/Land Rover, XE, F-Pace et Evoque

Luc-Olivier Chamberland

18 novembre 2015

Le moindre que l’on puisse est que Los Angeles est une grande porte pour Jaguar et Land Rover en 2015. En effet, on ne découvre pas moins de trois modèles sortant des usines anglaises. Deux sont particulièrement importants pour l’avenir de Jaguar alors que le produit Land Rover est un clin d’œil aux plaisirs d’été.

Bien que l’on ait déjà vu la nouvelle berline XE dans différents Salons nord-américains, on dévoile enfin la version typiquement nord-américaine de la voiture. On apprend aussi par le fait même que la XE sera le premier véhicule de la gamme à être livrable chez nous avec une motorisation diesel parmi le lot de trois mécaniques.

La première sera la XE 25t avec le L4 de 2,0 litres de 240 ch que l’on connaît dans la XF. Vient ensuite le gazole avec le XE 20d et un L4 Ingenium de 181 chevaux, mais un véloce 311 lb-pi de couple. On arrive finalement avec la version S ou encore la XE 35t et son puissant V6 de 3,0 litres que l’on voit déjà dans une multitude de produits dont les XF et XJ. Bien que l’on ne connaisse pas les prix canadiens, on sait qu’aux États-Unis, on évoluera entre $34 900 et $41 700.

Vient ensuite le premier utilitaire sport de l’histoire de Jaguar avec le F-Pace. Dévoilé au Salon de Francfort, on découvre sur nos terres, un VUS qui s’inscrit à la perfection dans la lignée de Jaguar en matière de style et de configuration. D’ailleurs, la présentation de la cabine ressemble à s’y méprendre à celle de la XE 2017.
En fait de mécanique, on obtient de facto le L4 de 240 chevaux et pour plus de puissance le même V6 de 340 ch.

Finalement, Land Rover honore sa promesse d’introduire une variante cabriolet de son populaire Evoque. On suit à la lettre le concept que l’on inaugura en 2012 à Genève. Toutefois, l’audacieux utilitaire sport incorpore les transformations esthétiques que l’on accorda à l’Evoque pour 2016. Bien que ce soit un modèle 2017, on reconnaît les airs de la version à trois portes. On retire évidemment le toit qui adopte une architecture à capote souple pour maintenir le poids vers le bas. On conserve la motorisation connue encore une fois le L4 de 2,0 litres.

En matière de prix, Land Rover assume que ce ne pas le plus populaire, on profite donc d’une production limitée et un tarif excédant les 65 000 $ sur le marché canadien. Pour sa défense, on peut dire que seule la version la plus équipée sera livrable.

À lire également :
L’Evoque perd la tête pour Los Angeles,
Essai de la Jaguar XJ Sport 2015

 

Pour plus d’informations

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer