Los Angeles : Ford Escape 2017; à l’attaque du Honda CR-V - Actualités

Archive

Los Angeles : Ford Escape 2017; à l’attaque du Honda CR-V

Los Angeles : Ford Escape 2017; à l’attaque du Honda CR-V

Daniel Rufiange

18 novembre 2015

Il y a exactement quatre ans, Ford présentait un Ford Escape métamorphosé à la presse automobile dans le cadre, vous l’avez deviné, du même Salon de Los Angeles où l’on se trouve présentement.

Le nouveau produit, dérivé du Ford Kuga européen, venait remplacer un véhicule qui avait sérieusement pris de l’âge. Plus moderne, le nouveau venu s’est rapidement imposé dans son segment et Ford a vu ses ventes croître de façon importante depuis. 

Malgré tout, le temps est déjà venu de lui faire subir une cure jeunesse et Ford a de nouveau choisi la côte ouest-américaine pour introduire son Escape améliorée.

Le modèle, qui se pointera l’été prochain millésimé 2017, conserve l’essentiel de son architecture, mais voit sa silhouette passablement transformée, tout comme ses organes mécaniques qui font en grande partie peau neuve.
 

Changements nombreux
D’abord, au niveau de l’apparence, tout ce qui se situe à l’avant du pilier A et à l’arrière du pilier D est nouveau. L’Escape est le troisième VUS Ford à voir ses lignes retapées depuis quelques mois après l’Explorer et le Edge. On remarque d’emblée la ressemblance avec ces derniers, notamment au niveau de la calandre de forme hexagonale à la Ford Edge qui domine le faciès. À l’arrière, l’Escape reçoit des feux qui rappellent ceux de l’Explorer.

Toutefois, les changements ne s’arrêtent pas là. À l’intérieur, on n’a pas chômé alors que plusieurs surfaces ont été revues, tout comme la présentation. Cette dernière se différencie principalement au niveau de la console centrale où deux éléments retiennent l’attention. D’abord, une rangée de boutons se trouve désormais sous les commandes de la climatisation. Ces derniers regroupent des fonctions populaires comme le volant chauffant, les aides au stationnement et l’antipatinage. Fini la recherche longue et futile dans les menus pour activer ou désactiver ces fonctions. Ensuite, on note un déplacement vers l’avant et la gauche du levier de vitesse, résultat de l’apparition d’une commande électronique pour le frein à main. On gagne de l’espace.

Autres gros bouleversements sous le capot alors que deux nouveaux moteurs EcoBoost sont accueillis. Le premier est un 4-cylindres de 1,5 litre qui vient remplacer le bloc de 1,6 litre. Le deuxième est un 4-cylindres de 2-litres, substitué à l’ancien du même format, qui compte désormais sur un turbo à deux volutes. Les puissances annoncées sont respectivement de 180 chevaux et 185 livres-pieds de couple, de même que 245 chevaux et 275 livres-pieds de couple. Une boîte automatique à six rapports leur est jumelée.

La technologie Start/Stop sera servie de série avec ces deux moteurs. Une économie d’essence d’environ 5 % à 7 % est promise. Le modèle de base de l’Escape recevra toujours le moteur 4-cylindres de 2,5 litres. Ce dernier représente 10 % du volume de ventes.

Enfin, notez qu’au niveau de la connectivité, Ford repousse ses propres limites. Le lien entre votre téléphone cellulaire et votre véhicule sera encore plus grand et inclura des fonctions de démarrage, de déverrouillage et de localisation de votre Ford Escape.

Somme toute, des changements importants pour ce qui ne demeure qu’une refonte de mi-parcours.

Ce que la concurrence peut forcer à faire...

Avec ce nouveau, Escape, Ford espère détrôner le Honda CR-V, le champion du segment.

Pour plus d’informations

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer