Local Motors présente son idée d'un autobus autonome - Actualités

Archive

Local Motors présente son idée d'un autobus autonome

Local Motors présente son idée d'un autobus autonome

Vincent Aubé

17 juin 2016

Le petit constructeur de la région de Phoenix, en Arizona, est surtout reconnu pour son véhicule conçu pour affronter les pires traitements d’un pilotage loin des sentiers battus. Le Rally Fighter est ce genre de véhicule qui fait saliver les amateurs de conduite hors route, surtout ceux à la recherche d’un véhicule à deux roues motrices.

Mais, à l’occasion, la firme américaine travaille sur d’autres projets novateurs. Son dernier en lice concerne un autobus urbain totalement autonome. Le projet, baptisé Olli, peut accueillir jusqu’à 12 passagers en suivant une route préétablie. Comme il s’agit d’un véhicule autonome, il n’y a pas de conducteur à bord et puisque nous sommes à l’ère de la technologie électrique, ce véhicule compact ne fait pas appel à une motorisation carburant à l’essence ou tout autre type d’énergie fossile.

Le moteur électrique d’une puissance de 40 chevaux-vapeur et d’un couple de 92 lb-pi permet une vitesse maximale de 20 km/h, tandis que la batterie montée à bord donne au bus une autonomie de 50 km. Pour l’instant du moins, ce moyen de transport ne pourrait pas rouler sur les routes publiques, mais il existe assurément des établissements fermés à la circulation qui pourraient être intéressés à cette idée. À moins que Local Motors ne modifie les capacités de son véhicule.

Pour se diriger, Olli fait appel à la technologie LIDAR (pour Light Detection and Ranging) qui observe la route grâce à une batterie de senseurs et de caméras. Le seul prototype assemblé est actuellement en phase de test dans la région du Maryland, ce dernier étant toutefois supervisé par un être humain au cas où un pépin surviendrait.

De plus, Olli est équipé d’un système cognitif emprunté à IBM. Ce dernier peut répondre aux questions du public et même changer son parcours si la situation le permet. Olli a également une saveur touristique puisqu’il a la capacité de suggérer des restaurants le long du parcours.

Verra-t-on ce genre d’autobus un jour à Montréal ou à Québec? Avec nos conditions climatiques changeantes, il va falloir que ce type de transport en commun autonome soit capable de composer avec les caprices de Dame nature.

À lire également :
Nikola One : un semi-remorque électrique
Rolls-Royce présente son concept VISION NEXT 100
 

Pour plus d’informations

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer