Les taxis de New York seront maintenant des Nissan NV200 - Actualités

Archive

Les taxis de New York seront maintenant des Nissan NV200

Les taxis de New York seront maintenant des Nissan NV200

Luc-Olivier Chamberland

8 septembre 2015

Nous savions depuis la fin de l’année 2013 que New York adopterait les Nissan NV200 comme taxi officiel pour assurer le remplacement des archaïques Ford Crown Victoria. C’est suite à un concours international que l’on nomma ce produit Nissan grand vainqueur. On se souvient qu’à ce moment, d’autres joueurs comme le Ford Transit Connect et le turc Karsan V1 étaient dans la course.

Alors que l’on avait d’une période de grâce pour faire la transition, on arrive au
terme de cette longue époque puisque depuis le 1er septembre, tous les nouveaux véhicules jaunes de la Grosse Pomme doivent dorénavant être des NV200.

Poétiquement appelé par l’administration de la ville « les Taxis de demain » (Taxis of Tomorow), on en parle maintenant comme étant le seul produit généraliste certifié reconnu par la mégapole américaine. Ce fait signifie que depuis cette date, tous les véhicules qui seront mis au rancart devront être remplacés par le NV200.

Il y a bien des exceptions qui pourront faire contourner la règlementation aux propriétaires de flotte. En effet, les hybrides seront aussi mis à l’avant-plan et dans ce cas, seuls les Toyota Highlander, Lexus RX450h et Toyota Prius V sont autorisés. Les autres exemptions sont au niveau des fourgons adaptés au transport de personnes handicapées. Dans ce cas, ce sont les Toyota Sienna, Dodge Grand Caravan et Ford Transit Connect qui ont le haut du pavé.

Ce « contrat » sera extrêmement lucratif pour Nissan à long terme puisque l’on parle d’une facture totale de plus d’un milliard de dollars. En effet, chaque année, pas moins de 3 000 unités sont remplacées sur les quelque 13 600 taxis de New York. On devine donc que d’ici quatre ans, l’entièreté de la flotte sera renouvelée. À ce jour, pas moins de 750 NV200 sillonnent les rues de New York. Reste maintenant à savoir si ces produits seront aussi endurants et faciles d’entretien qu’ont pu l’être les bons vieux Crown Victoria.    

À lire également :
Essai de la Toyota Prius
 

Pour plus d’informations

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer