Les Kia Optima Hybrid et PHEV débarquent à Chicago - Actualités

Archive

Les Kia Optima Hybrid et PHEV débarquent à Chicago

Les Kia Optima Hybrid et PHEV débarquent à Chicago

Luc-Olivier Chamberland

12 février 2016

Le Salon de Chicago est fructueux pour Kia cette année. En plus d’avoir présenté le petit utilitaire Niro, on y dévoile deux autres versions de la nouvelle Kia Optima. C’est dans la ville des vents que l’on lance les Optima Hybrid et la variante enfichable PHEV 2017.

Fait important à noter pour Kia, Chicago représente l’occasion d’introduire une « sous-division » dans sa gamme avec les « EcoDynamics ». C’est sous le giron de cette appellation que l’on verra tout ce qui est offert avec une motorisation alternative.

S’alignant sur ce que l’on connaît de la Hyundai Sonata Hybrid et PHEV, on récupère intégralement les technologies. Kia annonce que ces deux produits sont parmi les plus aérodynamiques au monde avec un coefficient de trainée limité à seulement 0,24 de cx. Pour y arriver, on multiplie les interventions de la voiture, dont l’ouverture et la fermeture automatique du bouclier et des ouïes qui redirigent l’air pour un meilleur écoulement.

Mécaniquement, l’Hybrid nous vient avec un quatre cylindres de 2,0 litres d’une puissance combinée de 193 chevaux. On obtient une boite automatique à six rapports qui gère la traction en fonction d’offrir une conduite sans compromis. On lui donne une batterie de 1,62 kWh dont la capacité est majorée de 13 % par rapport à l’ancienne génération. Fait intéressant, malgré la présence de piles, le dossier de la banquette est toujours divisible 60/40, on maintient l’aspect pratique.

Dans le cas de la PHEV, on retrouve le même moteur 2,0 litres, mais cette fois, on grossit passablement l’accumulateur. Il atteint 50 kWh et peut être rechargée en seulement trois heures à l’aide d’une borne de 240V. Plus modestement, ce sera le triple du temps (9h) sur une borne de 120V. Dans son cas, on parle d’une autonomie de 965 kilomètres selon le mode choisi. Pour ce qui est de la liberté sans consommation d’essence, l’acheteur aura environ 35 kilomètres en conduite purement électrique.

À lire également :
Chicago et Toronto, Kia Niro 2017, une rivale à la Prius V
Essai de la Kia Optima 2016

 

Pour plus d’informations

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer