Le propriétaire de Fisker veut une usine chinoise - Actualités

Archive

Le propriétaire de Fisker veut une usine chinoise

Le propriétaire de Fisker veut une usine chinoise

Vincent Aubé

9 août 2016

Le groupe Wanxiang, propriétaire du constructeur Karma Automotive (anciennement connu sous la bannière Fisker) aurait des ambitions du côté de la Chine. En effet, le groupe voudrait sa propre usine de voitures électriques au sein du plus gros marché automobile de la planète.

L’usine serait basée dans la ville de Hangzhou, en Chine, et nécessiterait un investissement de 375 millions de dollars américains avec une capacité annuelle de 50 000 véhicules par année. Il sera intéressant de voir si cette nouvelle offensive sauvera définitivement la berline qui avait été présentée à l’occasion du Salon de Detroit en 2008.

Le groupe Wanxiang aurait aussi l’intention de mettre en production la berline Atlantic, une voiture qui n’a jamais franchi le stade de prototype. D’ailleurs, la majorité de la production serait consacrée à cette berline plus abordable.

Au moment d’écrire ces lignes, selon ce que rapporte l’agence Bloomberg, plus de 200 compagnies chinoises sont à développer pas moins de 4000 prototypes de véhicules propulsés par des énergies alternatives. Les constructeurs voient d’un bon œil l’intention du gouvernement chinois de promouvoir l’énergie électrique au courant de la prochaine décennie.

Le groupe Wanxiang doit maintenant satisfaire les normes locales environnementales en ce qui a trait à sa future usine en territoire chinois.

À lire également :
Mercedes-Benz veut sa propre ligne de véhicules électriques
GM et Ford battent des records en Chine
 

 

Pour plus d’informations

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer