Le Mercedes-Benz G550 4x4 « au carré » confirmé pour le Canada - Actualités

Archive

Le Mercedes-Benz G550 4x4 « au carré » confirmé pour le Canada

Le Mercedes-Benz G550 4x4 « au carré » confirmé pour le Canada

Vincent Aubé

13 juin 2016

Les amateurs de conduite hors route peuvent se réjouir, le constructeur Mercedes-Benz venant de nous confirmer l’arrivée d’une version plus agressive de la Classe G. Baptisé simplement 4x4 « au carré » (il nous est actuellement impossible d’inclure le format exposant dans le texte, ce qui explique cette appellation « au carré »), le nouveau venu repousse les limites du plus ancien véhicule de la gamme Mercedes-Benz.

L’aile canadienne du constructeur a confirmé son arrivée au début de 2017. Est-ce que ce sera en tant que modèle 2017 ou 2018? Pour l’instant, il est trop tôt pour spéculer, mais une chose est certaine, ce G550 gonflé à bloc ne sera pas fréquemment aperçu sur nos routes, son prix de base étant assuré de dépasser celui de la version G63 AMG qui frise le cap des 200 000 $ canadiens avec les options ajoutées et les taxes bien entendu.

Qu’a-t-il de bien spécial ce G550 4x4 « au carré »? D’emblée, sa garde au sol est fortement augmentée et sa quincaillerie conçue pour les pires conditions de conduite hors route (boîtier de transfert, trois différentiels autobloquants, ponts portiques, jantes de 22 pouces, etc.) devrait garantir des capacités franchement rehaussées pour la Classe G. La largeur des voies a aussi été bonifiée, de 9 pouces à l’avant et de 10 à l’arrière, un détail illustré par les ailes élargies. La suspension a aussi été retravaillée, les amortisseurs ajustables étant aidés par deux ressorts à chaque coin.

Sous le capot, les ingénieurs n’ont pas cherché à changer la formule, le V8 biturbo de 4,0-litres de cylindrée étant de retour avec 416 chevaux-vapeur de puissance et 450 lb-pi de couple optimal. La boîte de transmission automatique à sept rapports répond également à l’appel, tout comme le rouage intégral qui inclut évidemment une distribution 50/50 entre les deux essieux ainsi qu’un mode Lent pour les manœuvres périlleuses.

La seule question qui reste à poser à ces quelques acheteurs qui opteront pour ce char d’assaut : oseront-ils s’aventurer en forêt avec un jouet de ce prix? Il y a fort à parier que non, même s’il s’agit assurément d’un des véhicules les plus agiles en hors route... sur papier du moins! On a déjà hâte de l’essayer.

À lire également :
Essai du coupé Mercedes-Benz de Classe C 2017
Essai du Mercedes-Benz G550 2016
 

Pour plus d’informations

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer