Le freinage d’urgence de série chez 20 constructeurs dès 2022  - Actualités

Archive

Le freinage d’urgence de série chez 20 constructeurs dès 2022

Le freinage d’urgence de série chez 20 constructeurs dès 2022

Luc-Olivier Chamberland

21 mars 2016

Une nouvelle fracassante remue le monde de l’automobile. 20 constructeurs annoncent conjointement que le freinage automatique d’urgence sera de série sur tous leurs produits d’ici 2022. Cette initiative se produit 3 ans avant l’estimation des gouvernements.

Devant l’imminence d’un impact, ces programmes immobilisent ou ralentissent le véhicule, sans l’intervention du conducteur. La plupart des constructeurs automobiles maitrisent cette technologie, mais le rendre de série, au même titre que les coussins gonflables, c’est nouveau. Il ne s’agit pas d’une obligation légale, mais bien d’une initiative de la part des fabricants.

L’un des administrateurs du National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA), Mark Rosekind exprime son enthousiasme : « Une initiative de cette magnitude est sans précédent. À terme, cela apportera plus de sécurité pour les Américains. »

Pour l’Insurance Institute for Highway Safety (IIHS), il est capital d’avoir une homogénéité dans l’industrie. Comme les tests de collision, les systèmes de freinage automatique seront sévèrement évalués selon des critères et des paramètres qui restent à déterminer.

Avec cette initiative, l’IIHS estime une réduction de plus de 28 000 impacts, ce qui représente environ 12 000 blessés annuellement et ce, uniquement aux États-Unis. Parmi les constructeurs et leurs divisions respectives qui s’inscrivent dans cette action, on retrouve : FCA, le Groupe Volkswagen, Ford, GM, Honda, Hyundai/Kia, Jaguar/Land Rover, Mercedes-Benz, BMW, Nissan/Infiniti, Subaru, Tesla, Toyota et Volvo.

À lire également :
Ford intègre le Trailer Reserve Guidance sur les Super Duty 2017
Volkswagen à l’attaque de la Prius

 

Pour plus d’informations

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer