La première Chevrolet Bolt 2017 livrée au Québec - Actualités

Archive

La première Chevrolet Bolt 2017 livrée au Québec

La première Chevrolet Bolt 2017 livrée au Québec

Antoine Joubert

30 janvier 2017

La très attendue Chevrolet Bolt prend finalement la route au Québec. En effet, c’est ce matin que le concessionnaire Bourgeois Chevrolet de Rawdon, réputé pour ses efforts soutenus dans l’expansion des voitures électriques, a livré la toute première Bolt 2017 vendue au Québec. Pour l’occasion, des représentants de GM Canada étaient sur place, ainsi qu’une poignée de journalistes, curieux de rencontrer l’acheteur qui avait aussi fait l’achat à l’époque, de la première Volt vendue au Québec.

Amateur de voitures électriques, M. Claude Michaud de Ste-Marcelline-de-Kildate troque donc sa Volt 2016 pour la Bolt 2017, en promettant de refaire un jour l’achat d’une Volt, qu’il apprécie encore à ce jour. Ce dernier a non seulement fait l’achat de plusieurs voitures électriques au cours des dernières années (4 Volt), mais a aussi incité famille et amis à prendre part à l’aventure.

De son côté, le concessionnaire Bourgeois Chevrolet poursuit sa vocation de populariser la voiture électrique à grande échelle. Située dans une région rurale où les camionnettes sont généralement plus populaires, cette concession écoulait en 2016 pas moins de 305 Volt neuves, 34 Spark neuves et une soixantaine de voitures électriques d’occasion. Leader national des ventes de voitures électriques, toutes marques confondues, Bourgeois Chevrolet conserve en tout temps une quarantaine de voitures électriques immatriculées, et propose à sa clientèle des essais pouvant s’échelonner sur une période de 24 à 48 heures. On retrouve même sur place plus d’une vingtaine de bornes de recharge, qui sont bien sûr vivement sollicitées.

Rappelons en terminant que n’eût été Bourgeois Chevrolet, la défunte Chevrolet Spark EV n’aurait jamais été offerte au public canadien. En effet, ce concessionnaire avait choisi de faire l’acquisition de plusieurs dizaines de Chevrolet Spark légèrement utilisées du côté des États-Unis pour les vendre chez nous, dans le but de prouver à GM Canada que cette voiture avait un potentiel commercial de ce côté de la frontière. Après en avoir vendu plus de 80, GM se laissait convaincre et choisissait de la commercialiser au public.
 

Pour plus d’informations

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer