La Norvège ne bannira pas les véhicules essence ou diesel d'ici 2025 - Actualités

Archive

La Norvège ne bannira pas les véhicules essence ou diesel d'ici 2025

La Norvège ne bannira pas les véhicules essence ou diesel d'ici 2025

Vincent Aubé

8 juin 2016

Le pays scandinave considérerait d’interdire la vente de véhicules carburant à l’essence ou au diesel. Contrairement à ce qui a été affirmé la semaine dernière dans le quotidien Dagens Nœringsliv, la publication ayant publié un article qui confirmait que le gouvernement norvégien avait conclu une entente prévoyant mettre fin à la vente de véhicules carburant à l’essence ou au diesel.

D’ailleurs, le compte Twitter d’Elon Musk a rapidement repris la nouvelle, ce dernier prenant même le temps de féliciter cette décision.

Malheureusement – pour les défenseurs de la technologie électrique du moins –, cette entente n’était pas fondée, le gouvernement local ayant publié un communiqué officiel à la suite de la nouvelle. Non, les instances gouvernementales de la Norvège se sont plutôt entendues sur les étapes à suivre pour arriver à réduire les émissions du pays dans un avenir rapproché, d’ici 2025 pour être plus précis.

Il n’est toutefois pas question de bannir la vente de véhicules faisant appel aux carburants fossiles. En fait, le parc automobile de la Norvège ne compte même pas pour un pour cent du parc automobile de l’Europe. Son taux d’émissions n’est donc pas très élevé.

Mieux encore, les Norvégiens sont les champions des VZE (véhicule zéro émission) avec 17,1 % d’immatriculations enregistrées l’an dernier. Pourtant, le pays nordique est un producteur de pétrole.

À lire également :
Paris bannit les véhicules immatriculés avant 1997
Un projet de loi québécois pour les VZE
 

Pour plus d’informations

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer