La Ferrari F430 de Trump peine à se vendre. - Actualités

Archive

La Ferrari F430 de Trump peine à se vendre.

La Ferrari F430 de Trump peine à se vendre.

Luc-Olivier Chamberland

4 avril 2017

Apparemment, tout ce que touche le président Trump ne se transforme pas en or. Alors que Trump se permet de dicter à l’industrie automobile où fabriquer ses véhicules, il semble bien que l’on assiste à une belle incarnation de l’adage, « Faites ce que je dis, pas ce que je fais ».

À la suite de l’annonce il y a quelques semaines de la mise en vente de la Ferrari F430 2007 de Trump, une Italienne, on découvre maintenant qu’elle s’est adjugée difficilement et à peine plus que l’estimation minimale de l’encanteur.

Généralement, le fait qu’une voiture soit la possession d’un président ou qu’elle l’ait été, donne un « plus value » non négligeable à une automobile lors de sa mise en vente. Dans le cas de cette Ferrari F430 2007, il semble bien que l’on n’ait pas encore cette aura.

Selon les prévisions de l’encanteur Auctions America, la F430 devait s’écouler facilement entre 250 000 $US et 350 000 $US. Malheureusement, aucun acheteur ne s’est exprimé à plus de 240 000 $ alors que la réserve imposée par Trump était de 250 000 $. Elle passa sous le radar des collectionneurs dans la salle.

Heureusement pour la fortune du président, après l’encan, un acheteur se manifesta et accepta de débourser 270 000 $US pour cette singulière Ferrari F430 2007, soit un peu plus du double de la valeur marchande réelle de cette voiture dans « l’occasion ».

Pour plus d’informations

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer