La Cadillac ELR n’aura pas de suite - Actualités

Archive

La Cadillac ELR n’aura pas de suite

La Cadillac ELR n’aura pas de suite

Luc-Olivier Chamberland

5 février 2016

Il y a des nouvelles qui sont presque de fausses nouvelles tant elles sont évidentes et prévisibles. Dans cet ordre d’idée, on apprend que la sublime Cadillac ELR n’aura pas de suite. Inutile de justifier des heures durant les causes de l’annonce de sa mort, elle ne s’est pas vendue.

Bien que la Cadillac ELR soit l’un des plus flagrants échecs de GM, le coupé développé sur la base de la Chevrolet Volt offrait un design tout simplement extraordinaire. Bien que rare, avec ses allures de véhicule concept, elle s’imposait sur la route.

Les commentaires des dirigeants de Cadillac se sont multipliés à son sujet depuis quelques mois. On se souvient qu’en décembre le chef de la commercialisation de Cadillac affirmait que l’ELR était une grosse déception au chapitre des ventes, et ce malgré le fait que l’on diminua de 10 000 $ le prix sur le marché américain. À cela, on ajoute qu’il n’existe pas d’année 2015 pour l’ELR. On choisit plutôt d’écouler les 2014 restants. Il faut donc attendre 2016 pour revoir le coupé avec de minces changements comme l’intégration du nouveau logo de Cadillac et des jantes inédites.

C’est toutefois le grand patron de cette division, Johan de Nysschen qui tranche. Il soutient que l’on ne verra pas de suite pour le projet ELR après cette génération. Il affirme : « Je continue à l’admirer comme étant l’un des plus beaux véhicules sur la route, mais nous n’avons pas de plan d’investissement à venir. »

Là où l’on comprend un peu moins bien la stratégie de de Nysschen c’est lorsqu’il dit que Cadillac continuera la production tant et aussi longtemps que l’ELR trouvera des clients! C’est justement le plus gros problème du ELR, il n’a pas d’acheteur! À titre d’exemple, en 2015, on ne vendit que 1 024 unités du coupé en Amérique.

Aussi compétent et sexy que puisse être l’ELR, son prix de plus du triple d’une Chevrolet Volt ne pouvait se justifier en aucun cas et les consommateurs l’ont compris. Il est dommage que Cadillac ait cherché à se prendre une large marge de profit sur ce véhicule. Avec plus de modération, il est certain que le produit aurait pu connaître une tout autre carrière.

À lire également :
La Cadillac CT6 PHEV sera construite en Chine
Essai du Cadillac SRX 2015

 

Pour plus d’informations

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer