L’hydrogène pour le Mercedes-Benz GLC dès 2017 - Actualités

Archive

L’hydrogène pour le Mercedes-Benz GLC dès 2017

L’hydrogène pour le Mercedes-Benz GLC dès 2017

Luc-Olivier Chamberland

22 janvier 2016

Bien que Mercedes-Benz ne soit pas encore atteint par le scandale du diesel, on commence déjà à se tourner vers d’autres avenues afin d’offrir plus d’alternatives aux consommateurs. On connaît les électriques et dans une plus faible mesure les véhicules à hydrogène.

Alors que Mercedes-Benz multiplie les concepts FuelCell fonctionnant à l’hydrogène, on arrivera enfin avec un produit réel dès l’année prochaine. Afin de rendre la technologie la plus intéressante possible, on proposera cette innovation sur l’un des modèles parmi les populaires de la gamme Mercedes-Benz, le tout nouveau GLC.

Prévu pour adopter le nom GLC F-Cell, nous avons obtenu la concrétisation de la part de Thomas Weber, le grand patron de la recherche et du développement du côté de l’Allemande. Il confirme que la production en série est maintenant un fait envisageable en raison de la réduction de la taille de la motorisation et de l’augmentation de son efficacité.

Weber explique : « Cette technologie a maturé significativement depuis les dernières années. Nous avons amélioré la technologie et l’efficacité, mais le tout demeure embryonnaire et demeure extrêmement dispendieux à produire. »

Pour le moment, on ne connaît pas les données du moteur, mais on assume que si Mercedes-Benz est prêt à en faire la commercialisation, c’est nécessairement que l’on atteint les standards de l’entreprise. En matière de tarif, on peut aisément s’attendre à un prix de plus de 85 000 $.

Malheureusement, pour l’instant, avec le manque d’infrastructures au Canada, on ne risque pas de voir le GLC F-Cell sur le marché avant encore plusieurs années.

À lire également :
Essai du Mercedes-Benz GLC300 2016
Mercedes-Benz une pluie de nouveautés

Pour plus d’informations

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer