L’avenir de l’acier : l’étude d’ArcelorMittal… en réponse à Ford  - Actualités

Archive

L’avenir de l’acier : l’étude d’ArcelorMittal… en réponse à Ford

L’avenir de l’acier : l’étude d’ArcelorMittal… en réponse à Ford

Marie-Eve Côté

18 septembre 2014

Depuis quelques années, les constructeurs automobiles tentent par tous les moyens de réduire le poids de leur véhicule. Ceci est notamment bénéfique en ce qui concerne les performances, mais c’est surtout pour respecter les nouvelles normes sur l’efficacité énergétique qui entreront en vigueur en 2025. Ainsi, les constructeurs se sont donc tournés vers l’aluminium pour la fabrication de leur châssis par exemple, mais aussi pour le capot, les portières, etc. Que feront alors les producteurs d’acier? Chez ArcelorMittal, un leader mondial dans la production de l’acier, on a donc décidé d’être proactif et de tout faire pour rester un fournisseur d’importance pour le domaine de l’automobile.

Le message d’ArcelorMittal est clair. Les constructeurs n’ont pas à se tourner vers l’aluminium pour respecter les normes à venir. Et ils en ont fait la preuve…

Quelles normes?

L’Agence américaine de la sécurité routière (NHTSA) ainsi que l’Agence de la protection de l’environnement (EPA) ont dernièrement établi une nouvelle norme. Cette norme, baptisée CAFE (Corporate Average Fuel Economy), signifie que les constructeurs automobiles devront offrir une gamme de véhicules où la moyenne de la consommation de carburant devra être de 4,3 L/ 100 km.

En réponse à Ford
C’est surtout grâce à Ford que les dirigeants d’ArcelorMittal ont réalisé une étude à ce sujet. Ces derniers viennent d’ailleurs tout juste de publier les résultats de leur recherche, qui se veulent plutôt intéressants…

« C’est possible de concevoir tout type de véhicules légers et de respecter les objectifs de 2025, et ce, en utilisant l’acier » a laissé entendre Blake Zuidema, Directeur de la planification de produits chez ArcelorMittal, à un journaliste de Automotive News.

Chez Ford, tout comme plusieurs autres constructeurs, on a décidé de se tourner vers l’aluminium pour la construction des nouveaux véhicules. Le Ford F -150 2015 sera d’ailleurs conçu en grande partie avec ce matériel. Selon les représentants du constructeur américain, l’utilisation de l’aluminium permettrait une réduction de poids d’environ 700 livres. Cependant, la décision de Ford de se tourner vers de nouveaux matériaux engendre une baisse considérable dans le carnet de commandes du producteur d’acier, et ce, surtout avec un véhicule aussi populaire que le F -150.

ArcelorMittal a donc réalisé une étude de conception avec un camion de l’année 2009 afin de démontrer qu’il n’est pas nécessaire d’utiliser l’aluminium pour réduire le poids. En modélisant autrement la plateforme et en utilisant de l’acier avancé à haute résistance (AHSS: advanced high strength steels), il a été possible de réduire le poids de ce même châssis de 23 %. Le poids est donc passé de 1 649 à 1 265 livres, soit une réduction de 383 livres.

L’utilisation de l’acier serait donc avantageuse
La conclusion de cette étude est donc que la modélisation et l’utilisation de l’acier AHSS combiné à l’amélioration des technologies du groupe motopropulseur réduisent le poids, donc améliore l’économie de carburant, et ce, en plus d’être plus abordable et moins nocif pour l’environnement.

ArcelorMittal est un des grands joueurs dans l’industrie de l’acier et est très présent dans le domaine automobile. Il fournit d’ailleurs 17 % du marché de l’automobile partout dans le monde, surtout en Amérique du Nord, en Europe, en Afrique et de plus en plus en Chine.

Pour plus d’informations

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer